Famille de rapaces sur le campus universitaire

FauneTrois faucons hobereaux sont nés dans la forêt de Dorigny.

Les trois petits faucons hobereaux, nés le mois dernier, nichent non loin du chêne de Napoléon, près du bâtiment Biophore.

Les trois petits faucons hobereaux, nés le mois dernier, nichent non loin du chêne de Napoléon, près du bâtiment Biophore. Image: DIEGO SALVADORE - UNIL

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La petite famille est sur le point de s’envoler pour l’Afrique. Des faucons hobereaux ont été repérés en juillet sur le campus de l’UNIL. «C’est la première fois que cette espèce niche sur le site, à ma connaissance», se réjouit Philippe Christe, professeur au Département d’écologie et d’évolution.

Heureux hasard: le nid est voisin du Biophore, bâtiment occupé par la Faculté de biologie et de médecine. Il dispose donc d’un public averti, dont Philippe Christe. «Les faucons sont assez discrets. On les repère à leurs cris très particuliers.» Les curieux ont d’abord admiré les parades du mâle. Puis un couple s’est formé, donnant naissance, mi-juillet, à trois petits. Philippe Christe a eu le loisir de les observer en vol. «C’est un spectacle magnifique. Ils sont aériens, très agiles. Un peu comme des martinets.»

Ces rapaces diurnes se nourrissent de grands insectes, de petits oiseaux, voire de chauve-souris. «Ils ne font jamais leur propre nid mais investissent les anciens nids de buse ou de cor­neille», indique le professeur. Qui se réjouit de l’arrivée de prédateurs à Dorigny: «Le fait qu’ils aient trouvé le site adéquat pour se reproduire est très encourageant. La création d’une zone forestière et tous les efforts pour sauvegarder les milieux naturels portent leurs fruits.»

Pour apercevoir les faucons, laissez traîner vos oreilles et scrutez le ciel autour du chêne de Napoléon.

Les trois petits faucons hobereaux, nés le mois dernier, nichent non loin du chêne de Napoléon. DIEGO SALVADORE - UNIL (24 heures)

Créé: 01.09.2017, 08h46

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Soumise au vote populaire le 4 mars prochain, l'initiative «No Billag» vise à supprimer la redevance radio et télévision. Si tel devait être le cas, la RTS fermerait boutique, selon son directeur, publié le 22 novembre 2017
Plus...