A Fleur-de-Lys, le LEB passera sur les voitures

PrillyLe croisement sera fermé dès janvier, à la suite d’une décision de l’OFT. Un pont ferroviaire sera construit et la route modifiée. Les autorités sont agacées

Le passage à niveau de Fleur-de-Lys sera remplacé par un pont ferroviaire.

Le passage à niveau de Fleur-de-Lys sera remplacé par un pont ferroviaire. Image: PHILIPPE MAEDER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est officiel: le croisement du LEB avec la route à Fleur-de-Lys disparaîtra. L’Office fédéral des transports (OFT) a livré sa décision d’y construire un pont. Le Canton l’a suivi. Le LEB exécutera.

Les autorités de Prilly se sont longtemps battues pour qu’un vrai passage à niveau soit installé. Barrières et limitations de vitesse comprises. Mais elles ont perdu la bataille et ont dû se résoudre à accepter cette option qui leur déplaît. Et la déviation de la circulation automobile au-dessous des voies. «Un niveau de sécurité maximal», précise Vincent Krayenbühl, chef de la Direction générale de la mobilité et des routes au Canton. De quoi faciliter le passage des voitures, qui n’auront plus à se préoccuper de surveiller le passage du train.

Et c’est justement ce qui déplaît aux autorités de Prilly. «Ce sera plus simple de passer par là et certains voudront peut-être aller plus vite», craint le syndic, Alain Gilliéron. Qui sait qu’il ne peut pas non plus renoncer à ce tronçon. «Cette transversale nord-sud est trop importante pour notre réseau routier.» C’est pourquoi la Municipalité a demandé en compensation que la zone soit limitée à 30 km/h et qu’elle soit interdite aux camions. «Le Canton s’est engagé oralement à ce sujet. J’espère qu’il tiendra sa promesse.»

Timing serré

Mais c’est surtout le timing du projet qui agace le syndic de Prilly. «Nous sommes mis devant le fait accompli alors que ce dossier traîne depuis plus d’une dizaine d’années!» Explications. En exigeant la sécurisation du passage à niveau pour le 31 décembre, alors que la décision définitive d’y construire un pont date de fin septembre, l’OFT contraint la Commune à fermer la route des mois avant le début des travaux. Elle doit en outre faire passer le crédit de réaménagement routier devant ses élus avant d’entamer le chantier. Et elle ne le pourra qu’au mois de mars. «La Municipalité se trouve démunie, dit Alain Gilliéron. Elle ne peut en effet exiger de laisser le passage ouvert et d’en assumer les conséquences civiles et pénales en cas d’accidents.»

Daniel Leuba, chef du LEB, est pour sa part «soulagé» de voir bientôt ce point noir de son tracé sécurisé. Quant au timing, il relativise. «Le sursis n’aurait pu être que de trois mois, puisque la route aurait de toute façon dû fermer au début des travaux, au printemps.» Ceux-ci s’étaleront jusqu’à la fin de l’année prochaine au moins. Devisés à 9,8 millions de francs, ils provoqueront environ cinq semaines d’interruption du trafic. Trois durant l’été et deux en automne. Des bus remplaceront les trains, mais on ne sait pas encore exactement sur quelle longueur du trajet.

Les automobilistes pourront, selon Daniel Leuba, emprunter le passage dénivelé «au plus tard» à la fin de l’année prochaine, sous réserve du processus démocratique de la Commune de Prilly. Le coût de la partie routière sera à la charge, dans sa très grande majorité, de cette dernière. La répartition financière avec le Canton n’est pas encore arrêtée mais les autorités prilléranes parlent d’un coût total de 4,5 millions. (24 heures)

Créé: 09.12.2014, 21h35

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...