Passer au contenu principal

La folle virée de Blaise, le disparu du LEB

L’homme de 38 ans, atteint de trisomie, n’avait plus donné signe de vie depuis mardi à 16 h 30. Ses proches témoignent de leur soulagement.

Blaise travaille depuis dix-huit ans à la Fondation de Vernand.
Blaise travaille depuis dix-huit ans à la Fondation de Vernand.
DR

Ce devait être une journée comme une autre pour Blaise, une de ces journées orchestrées à la minute près. «Depuis dix-huit ans, alors qu’il rentre de son travail à la Fondation de Vernand à Cheseaux où il occupe un poste dans un atelier protégé, il arrive chez nous pile à 17 heures. Il n’est jamais en retard», témoigne sa mère. Sauf que ce mardi, après être descendu du LEB à Union-Prilly en raison d’une panne du train, il a disparu et n’est jamais revenu à la maison. Le Lausannois, âgé de 38 ans et atteint de trisomie 21, a été retrouvé en gare de Châtel-Saint-Denis près de vingt-quatre heures plus tard. Il est sain et sauf.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.