Passer au contenu principal

Les fourgons visés par plus d’une dizaine de malfrats

Lors de l’attaque de vendredi à La Sarraz, deux convoyeurs ont été les cibles de tirs et d’explosifs alors qu’ils étaient encore dans leur véhicule.

La police diffuse une image des caisses volées.
La police diffuse une image des caisses volées.
DR

À la suite de la violente attaque de deux fourgons de transport de fonds, vendredi 23 août à La Sarraz, la police cantonale dévoile de nouveaux éléments sur l’enquête en cours. Celle-ci, qui mobilise plusieurs dizaines de policiers, a permis d’établir que les malfrats étaient vraisemblablement plus d’une dizaine et ont utilisé trois véhi­cules. Ces derniers ont été retrouvés calcinés entre Daillens et Penthaz.

Après avoir bloqué les fourgons sur la bretelle de sortie de l’autoroute A1, la bande n'a pas hésité à tirer à la kalachnikov et au pistolet sur l’un des deux véhicules blindés. Ils ont ensuite forcé la porte arrière à l’explosif et bouté le feu alors que deux convoyeurs étaient encore à l’intérieur. Le deuxième fourgon a quant à lui pu échapper au guet-apens.

Toujours en fuite, les auteurs de l’attaque ont réussi à emporter plusieurs caisses contenant à la fois des francs et des euros, un butin dont le montant n’est toujours pas dévoilé. Afin de préciser son appel à témoins, la police cantonale diffuse désormais une image des caisses volées, qui pourraient avoir été abandonnées dans la nature. Toute information peut lui être transmise au 021 333 5 333 ou via un poste de police. Les quatre convoyeurs qui ont subi l’attaque ont tous bénéficié d’un soutien psychologique. Blessé, l’un d’entre eux a pu sortir de l’hôpital.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.