Un frère et une sœur concourent pour Miss & Mister Suisse romande

VuarrensRaphaël Wipfli de Vuarrens s’est laissé entraîner par sa sœur Ursula dans une aventure qu’ils savourent sans se prendre au sérieux.

Image: VANESSA CARDOSO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Mais voui, c’est mon petit frère adoré!» En pleine séance photos, Ursula Wipfli saute au cou de Raphaël, qui joue la victime en regardant vers le ciel. La complicité entre ces deux-là saute aux yeux. Et c’est probablement ce qui a convaincu le jeune homme de suivre sa grande sœur dans l’aventure du concours Miss & Mister Suisse romande.

Un peu à sa surprise, la paire de Vuarrens a franchi les différentes sélections et fait désormais partie des quarante finalistes qui seront départagés normalement au début de l’année prochaine. Il en faudrait toutefois plus pour qu’ils se prennent au sérieux. «A la base, cette histoire est une blague complète, raconte Ursula. Quand ma maman avait mon âge, elle s’était fait refuser l’inscription au concours de Miss Neuchâtel parce qu’elle avait déjà eu un enfant. Alors, en 2014, elle m’a demandé d’y participer, en quelque sorte pour laver l’honneur familial.» Exercice réussi: la jeune femme est sortie 2e dauphine.

«Mais l’expérience m’a plu. J’ai passé de très bons moments et appris plein de choses. Notamment à m’exprimer en public et à défendre ma cause, ce qui pourra m’être utile dans ma future carrière.» La jeune candidate de 23 ans commencera en effet cet automne un master en criminologie et droit pénal. Regrettant de ne plus passer assez de temps avec son frère, elle a alors eu la double idée de s’inscrire au concours romand et d’y embarquer son cadet. «Elle m’a eu à l’usure», sourit ce dernier.

Raphaël avoue qu’il avait jusque-là une image plutôt négative de ce genre de compétitions. «Je craignais une ambiance télé-réalité, avec des chamailleries entre candidats. Mais, pour l’instant, c’est plutôt sympa», constate cet étudiant en électronique qui s’est fait gentiment chambrer par ses copains lorsqu’ils ont découvert sa photo dans un journal gratuit.

Plutôt que de se focaliser sur une éventuelle victoire, le duo du Vuarrens cherche donc à profiter au maximum de cette expérience hors norme. Et ne comptez pas sur eux pour s’astreindre à un régime sévère: «J’aime tout ce qui est gras, et ma sœur est un vrai bec à bonbons.»

S.MR (24 heures)

Créé: 30.07.2016, 11h38

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.