Passer au contenu principal

Froideville fait déplacer le projet de parc du Jorat

La Municipalité s’est déclarée opposée au projet. Du coup, ses promoteurs veulent relocaliser le parc, ce qui ne fait pas les affaires du Canton.

Photo d'illustration
Photo d'illustration
Philippe Maeder

La Municipalité de Froideville vient de déposer un sacré caillou dans la chaussure du projet de Parc naturel périurbain du Jorat (PNJ). Invitée à se prononcer sur les limites proposées, elle a annoncé aux promoteurs du projet qu’elle s’opposait à toute présence de la zone centrale ou de la zone de transition sur son territoire. Cette position amputerait le projet de parc de 118 ha, soit un quart de sa surface.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.