Passer au contenu principal

Au front aussi, les taxis crient à l'injustice

Privés d’allocations et mal protégés, les chauffeurs sont doublement inquiets.

En fonction des jours, la baisse de clientèle chez Taxi Services varierait entre 75% et 85%, par rapport aux chiffres habituels.
En fonction des jours, la baisse de clientèle chez Taxi Services varierait entre 75% et 85%, par rapport aux chiffres habituels.
Gérald Bosshard

En cette période de pandémie, les taxis se désolent d’être «honteusement mis de côté». Dans un récent communiqué, les compagnies et les chauffeurs indépendants disent leur agacement et leurs inquiétudes. Ils s’étranglent de ne pas avoir accès à l’allocation fédérale pour perte de gain et soulignent la difficulté de respecter les précautions sanitaires dans les véhicules.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.