La Galicienne a gagné le droit de rester deux étés

PrillyLa buvette prolonge son bail jusqu’en 2019 et pourrait en inspirer une autre dans le futur quartier.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’éphémère va finalement durer un peu. Initialement pensée pour animer la friche de Malley durant deux saisons, La Galicienne restera active jusqu’à ce qu’une tour ne soit érigée à sa place. Au moins deux étés de rab, donc, pour la buvette gérée par l’association I lake Lausanne.

«Elle reste éphémère… jusqu’à la réalisation du plan de quartier Malley-Viaduc, confirme le syndic de Prilly, Alain Gillièron. Nous sommes très contents de son attractivité et nous continuerons à l’utiliser pour communiquer et présenter le projet de transformation de la friche.» Sur ce point, l’élu indique que la population s’est moyennement déplacée pour débattre mais que les intervenants ont su enrichir la réflexion des autorités. La population s’est en revanche beaucoup déplacée pour boire, grignoter et profiter de la programmation culturelle. «Au vu de cet engouement, couplé au retard du plan de quartier, il nous paraissait normal de poursuivre», indique Lucas Girardet, président d’I lake Lausanne. La Galicienne restera donc fidèle à son concept et animera le pied du viaduc en 2018 et en 2019.

«Le lieu est idéal pour l’animation et nous devons réfléchir à y installer une structure aussi attrayante que l’actuelle»

Elle devrait aussi inspirer la buvette prévue au centre du futur quartier. Le plan partiel d’affectation Malley-Viaduc prévoit en effet une vaste place publique en son sein. Cette dernière fera l’objet d’un concours, lequel devra intégrer une «buvette de type Galicienne», décrit le syndic. Et de compléter: «Le lieu est idéal pour l’animation et nous devons réfléchir à y installer une structure aussi attrayante que l’actuelle.»

Un établissement dont les contours restent très flous mais qui pourrait bien tenter I lake Lausanne. «Probablement que nous nous poserons la question le moment venu, envisage Lucas Girardet. Passer d’un lieu éphémère à un lieu pérenne serait une grande marque de réussite pour La Galicienne. Même si ce sont d’autres personnes qui exploitent, il y aurait une continuité dans la volonté de faire vivre cet espace.» (24 heures)

Créé: 20.10.2017, 08h54

Articles en relation

La LIG - pour Ligue d’improvisation de la Galicienne - attire les foules à Malley

Signé Lausanne Vingt jeunes comédiens vaudois s'affrontent chaque lundi en plein air Plus...

Avant la tour, une buvette s’érige au Galicien

Prilly Le viaduc de Prilly-Malley sera le décor de concerts, d’apéros et de débats sur l’avenir de la friche. Ouverture le 20 avril. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Des dizaines d'automobilistes ont été bloqués dans le Chablais, pendant plusieurs heures pour certains. La situation était également chaotique sur les routes secondaires parsemées de congères.
(Image: Bénédicte) Plus...