Le Garage Beau-Rivage revient en mains du palace voisin

HôtelLes locaux du commerce lausannois sont retombés dans l’escarcelle du cinq-étoiles d'en face.

Les voitures garées le long de l’allée qui conduit à l’entrée du palace (au fond à droite) seront bientôt stationnées dans les anciens locaux du Garage Beau-Rivage, qui vient de déménager (à gauche).

Les voitures garées le long de l’allée qui conduit à l’entrée du palace (au fond à droite) seront bientôt stationnées dans les anciens locaux du Garage Beau-Rivage, qui vient de déménager (à gauche). Image: PHILIPPE MAEDER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ne vous y trompez pas: Guy Boca, patron du Garage Beau-Rivage, à quelques encablures du palace éponyme, n’a pas mis la clé sous la porte. Il y a un mois, il a tout simplement transféré ses Mercedes, ses bureaux et son atelier à 600 mètres de là, au chemin des Mouettes, dans des locaux dont il était le propriétaire.

«L’allée qui mène à notre entrée, depuis le chemin du Beau-Rivage, n’est pas digne d’un cinq-étoiles»

Les deux étages de 1300 m2 chacun qui se trouvent sous les sept appartements de luxe du chemin du Beau-Rivage 18, construits par Guy Boca entre 2011 et 2012 au-dessus de son ancien garage, viennent en effet d’être achetés par la société Beau-Rivage Palace, à laquelle ils appartenaient déjà avant que l’entrepreneur d’origine lyonnaise ne s’en porte acquéreur, il y a près de trente ans.

Directeur général de la société, qui possède également le Lausanne Palace et le Château d’Ouchy, François Dussart explique cet investissement par la nécessité de repenser de fond en comble l’accès au palace d’Ouchy. «L’allée qui mène à notre entrée, depuis le chemin du Beau-Rivage, n’est pas digne d’un cinq-étoiles, dit-il. Je veux donc que les voitures qui peuvent encore s’y garer actuellement disparaissent, afin de pouvoir entreprendre les travaux nécessaires à un réaménagement complet de l’entrée à l’automne prochain.»

Projet encore secret

A l’avenir, les voitures en question pourront donc se garer au rez-de-chaussée de l’ancien Garage Beau-Rivage, qui accueillera également des véhicules de collaborateurs de l’hôtel. François Dussart a également un projet pour l’espace libéré par l’atelier, d’une surface équivalente et auquel on accédait par une rampe, mais il estime qu’il n’est pas encore suffisamment abouti pour en faire état.

Quant à Guy Boca, qui habite toujours au quatrième et au dernier étage de l’immeuble dans lequel il a investi 25 millions afin d’y créer les appartements de grand standing qui surplombent le palace, il a transféré l’ensemble de ses locaux au chemin des Mouettes 2, à quelques dizaines de mètres de l’avenue de la Harpe.

Voilure réduite

A 70 ans, avec près de quarante-cinq ans de métier dans la vente d’automobiles de prestige, son enthousiasme demeure intact: «L’activité du Garage Beau-Rivage reste inchangée, précise-t-il, à deux exceptions près. Je n’ai gardé que la concession Mercedes-Benz et j’ai un peu réduit la voilure: nous ne sommes plus que quinze personnes à y travailler, contre plus de trente il y a quelques années encore.» L’essentiel, à ses yeux, était de pouvoir rester proche du centre-ville: «Par chance, à l’heure du déménagement, les locaux que je possède au chemin des Mouettes m’ont offert une opportunité idéale.»

(24 heures)

Créé: 14.08.2016, 17h04

Articles en relation

1861: Beau-Rivage, bel hôtel

Les 250 ans de 24 heures Le prestigieux établissement d’Ouchy est inauguré à la fin du mois de mars Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 19 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...