La gauche lausannoise forcée de soutenir le M3

Conseil communalUne étude inédite de la ville et des TL et une manœuvre radicale arrachent aux élus un plébiscite en faveur du métro.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pas de doute, la stratégie a été minutieusement préparée. Mardi soir, le «piège» a fonctionné à merveille. Il a obligé une majorité des élus Verts et socialistes lausannois à soutenir une résolution en faveur d’un métro M3. C’était la première fois que la gauche du Conseil communal renonçait officiellement à sa préférence pour un tram entre le Flon et la Blécherette, en optant pour un nouveau métro. Une version que la droite, avec le syndic Daniel Brélaz, privilégie depuis longtemps.

C’est ainsi que le Conseil communal a voté – par 55 oui, 14 abstentions et 5 non – une initiative du PLR Pierre-Antoine Hildbrand demandant à la Municipalité de tout mettre en œuvre auprès du canton et de la Confédération pour «faire avancer ce projet».

Tout a commencé par une interpellation de la PLR Eliane Aubert sur le projet d’agglomération Lausanne-Morges, le PALM. Le Conseil d’Etat n’a en effet pas encore placé en priorité le métro dans le dossier du PALM, qui doit pourtant être bouclé le 18 juin et envoyé à Berne à la fin du mois. Le syndic Vert Daniel Brélaz et le municipal radical Olivier Français n’attendaient que cette question. Ils en ont profité pour révéler le contenu d’une étude inédite de 200 pages. Pas encore publique, elle a été commandée par le canton et réalisée par Lausanne et les TL.

Ouchy-Blécherette

Après avoir résumé les conclusions de ce travail, le syndic a déclaré que, «au vu de ces éléments nouveaux, il serait irresponsable de rejeter le M3». Ce projet affiné relie le M3 aux rails du M2 à la station de Grancy, sous la gare CFF. Ainsi, il serait possible, dès 2018-2021, d’aller en métro d’Ouchy à la Blécherette, ou à Epalinges. La plupart des rames relieraient Ouchy à la Blécherette, tandis que l’actuel M2 mènerait de Grancy à Epalinges.

Cette variante permettrait, sur les deux lignes, une fréquence inédite d’une minute et demie. L’étude conclut que la station de la gare du M3 doit être faite à l’ouest, près du futur musée.

Si on ne fait rien, selon cette étude, la gare serait totalement saturée entre 2025 et 2030, quand le nombre de voyageurs des CFF aura doublé. Le M2 serait alors pris d’assaut. «Il faut construire le M3 pour éviter des émeutes à la gare», estime le syndic.

Rien ne vaut un métro

Des bus à la place d’un M3? Cette variante est rejetée par l’étude: impossibilité de passer sous la fréquence des cinq minutes et engorgement du trafic à Lausanne, singulièrement à Beaulieu.

Reste la considération financière. Le M3 a été devisé à 420 millions de francs, contre 270 millions pour le tram entre le Flon et Blécherette. Mais, sans M3, une ligne de bus devrait aussi être renforcée, pour 60 millions de francs. Sans parler des travaux afin d’augmenter un peu la cadence du M2, qui impliqueraient un investissement de 90 millions. Face à ces factures, le M3 ne coûterait donc pas si cher.

Devant cette avalanche de chiffres, la gauche du plénum n’a pu que mollement protester: n’y a-t-il pas d’autres variantes possibles? Ne risque-t-on pas de vexer le canton à un moment crucial? Le PLR Nicolas Gillard a répondu par un proverbe espagnol: «Le bébé qui ne crie pas ne tète pas.»

L’auteur de la résolution a ajouté un soutien au projet de tram vers Bussigny pour marquer la solidarité de Lausanne avec l’Ouest. Au moment de voter, seule l’extrême gauche s’est abstenue, et Olivier Français a quitté l’hémicycle avec un sourire triomphal. Il a obtenu qu’une pression supplémentaire s’exerce sur le canton.

Marthaler critique

Interrogé hier, le chef des Infrastructures réagissait à cette pression. «Je ne suis pas surpris, dans la mesure où la démarche lausannoise consiste à accroître et transférer des charges au canton et aux autres communes du bassin de transport, de Bourg-en-Lavaux à Moudon ou Echallens», commente le conseiller d’Etat François Marthaler. (24 heures)

Créé: 06.06.2012, 22h19

La plupart des rames relieraient Ouchy à la Blécherette, tandis que l’actuel M2 mènerait de Grancy à Epalinges. (DR)

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...