La gauche souhaite limiter le centre-ville à 30km/h

UrbanismePour la qualité de vie de ses habitants, Lausanne étudiera la possibilité de freiner le trafic automobile.

Avec la fermeture programmée de l’axe Saint-François-Chauderon, le trafic automobile se détournera vers d’autres quartiers. Pour les socialistes et La Gauche, il s’agit d’y limiter la vitesse afin d’améliorer la qualité de vie des habitants.?

PHILIPPE MAEDER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Et si tout le centre de Lausanne devenait une zone où la vitesse des automobiles serait limitée à 30?km/h? C’est l’idée qu’ont lancée le Parti socialiste lausannois et le groupe La Gauche au Conseil communal. Cette motion engage la Municipalité à réfléchir sérieusement à la question. Pour ses auteurs, il est question d’améliorer la qualité de vie des habitants du centre.

La proposition est signée Evelyne Knecht et Anne-Françoise Decollogny. Cette dernière s’était illustrée en 2007 à la tête du collectif Vinet-Beaulieu. Ce groupement d’habitants était l’auteur d’une pétition demandant la limitation de vitesse à 30?km/h dans le quartier, la suppression des places de parcs à cheval sur le trottoir et davantage de passages sécurisés pour les piétons. Désormais élue communale dans les rangs du PS, Anne-Françoise Decollogny élargit son intention.

«On parle beaucoup de pollution, mais le bruit est la première nuisance citée par les habitants des centres-villes», souligne l’élue. Et c’est bien pour tenter d’«apaiser» le cœur de Lausanne qu’Anne-Françoise Decollogny propose de limiter la vitesse.

D’abord la nuit

L’introduction de cette mesure se ferait d’abord la nuit, par commodité. Mais aussi parce que des mesures de bruit dans certaines rues atteignent 65 décibels alors qu’une ordonnance fédérale fixe la limite à 55 décibels la nuit. La problématique est toutefois la même pendant la journée. Aussi, les motionnaires comptent voire cette limitation étendue.

C’est en prévision de la fermeture du Grand-Pont aux automobiles – l’axe sera réservé aux bus à l’horizon 2015 – que s’inscrit la proposition. En effet, les études de la ville prévoient de gros reports de trafic, notamment du côté des avenues Ruchonnet, Beaulieu et Vinet. Ces rues constituent une partie de la petite ceinture lausannoise (voir ci-dessus), qui dessert l’ensemble du centre-ville depuis le XIXe siècle. Plusieurs quartiers de cette ceinture représentent également une forte densité d’habitants. «Beaulieu est un véritable toboggan, typiquement une rue où une limitation à 30?km/h changerait la vie des habitants», motive Anne-Françoise Decollogny.

Berlin l’a fait en partie, Renens aussi. Pourquoi pas Lausanne? La Municipalité avait répondu en refusant d’entrer en matière sur la pétition des habitants de Vinet. Forte de sa majorité, l’aile gauche du Conseil communal a refusé cette réponse en avril dernier. La Municipalité devra revoir sa copie.

Problèmes d’application

Cela pourrait se faire dans le cadre des axes forts de transports publics. Des aménagements routiers devront favoriser le passage des bus et la ville pourrait y intégrer une problématique de limitation à 30?km/h. Reste à voir si les rues à fort trafic, qui bordent la petite ceinture, sont adaptées à une vitesse réduite. «De toute façon, on roule déjà à 30?km/h en moyenne», objecte Olivier Français, municipal en charge des Travaux. Il rappelle par ailleurs que le trafic a diminué de 13% en ville.

Députée socialiste et secrétaire générale de l’Association Transports et Environnement (ATE), Valérie Schwaar constate que la vitesse réduite est dans l’air du temps. «Les villes veulent favoriser la qualité de vie de leurs habitants», dit-elle. Elle estime toutefois que la proposition lausannoise posera des problèmes d’application, surtout sur les routes qui constituent la petite ceinture lausannoise.

Créé: 28.12.2011, 20h34

Dossiers

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.