Gérald Wetzel, figure du Luna Park, nous a quittés

NécrologieLe forain lausannois est décédé dans sa 81e année. Il avait contribué à déplacer le Luna Park de la place de Milan à Bellerive.

La famille Wetzel en 2005, année où Gérald (au centre) a vendu ses dernières autos tamponneuses.

La famille Wetzel en 2005, année où Gérald (au centre) a vendu ses dernières autos tamponneuses. Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est une figure du monde forain romand qui s’en est allée samedi. Gérald Wetzel est décédé des suites de sa maladie à l’âge de 81 ans. Il laisse derrière lui, en véritable patriarche, onze descendants: quatre enfants, cinq petits-enfants et deux arrière-petits-enfants. «Il disait toujours qu’il voulait créer une équipe de foot! témoigne sa seconde épouse, Sandrine. Pour lui, qui aimait par-dessus tout le monde forain et la famille, il était très important que le nom Wetzel se perpétue.»

Sa belle-fille, Chantal Wetzel, présidente de l’Association romande des forains, regrette un «retraité pas traditionnel, toujours très dynamique et joyeux». Bien qu’il ait vendu ses dernières autos tamponneuses en 2005, le charismatique Gérald Wetzel conservait un emplacement à son nom au Luna Park de Lausanne: celui où se trouve le Maxximum, exploité par son ami Jean-Marc Jolliet. On le voyait à la caisse, mais aussi dans les travées de Bellerive, qu’il connaissait comme sa poche. En 1965, il a contribué avec son père au déménagement des manèges de la Fête du Printemps de la place de Milan au bord du lac, scellant les débuts du fameux Luna Park. Cet été, il avait même quitté l’hôpital pour y faire une dernière apparition.

Grande passion pour les orgues

Constructeur de manèges et pro de mécanique, «il vous faisait de l’or avec ses mains, selon Chantal Wetzel. Il préférait d’ailleurs les marteaux et les perceuses aux livres.» Amoureux de l’«ancien temps forain», «skootériste» averti (les autos tamponneuses, pour les puristes), il vouait une grande passion aux orgues de Barbarie et aux chevaux de bois. Il avait d’ailleurs, dans le sous-sol de la maison qu’il a construite il y a trois ans à Villars-le-Terroir – fait rare pour un forain! –, un orgue de danse majestueux, cadeau de Sandrine.

Fils d’un Wetzel et d’une Rouge, deux familles illustres de forains, Gérald Wetzel a épousé en secondes noces cette femme médecin. «Mais ma mère était une Rouge», sourit-elle. En attendant que leur unique fille de 13 ans choisisse sa voie, elles conserveront l’emplacement de Bellerive. «Quand vous naissez dans ce monde, c’est très difficile de le quitter», conclut Sandrine.

Créé: 26.10.2015, 17h06

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.