Un goût de déjà-vu pour le nouveau logo de Lausanne

ArmoiriesLa Ville dévoile sa nouvelle identité visuelle. Aux oubliettes l’alignée de points rouges, on ressort les deux vieux lions d'antan!

Déplacer la barre verticale pour mieux comparer l'ancien et le nouveau logo


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes. Les autorités lausannoises se sont visiblement inspirées de cet adage pour accoucher de leur nouveau logo institutionnel, dévoilé ce vendredi. Et un peu du jeu des sept erreurs, sans doute… En lieu et place de l’alignée de points rouges qui accompagne la Lausanne officielle depuis 1999, on retrouve les deux bons vieux lions déjà présents sur les armoiries de la capitale vaudoise… au Moyen Âge. «La modestie de notre démarche est totalement assumée. Ce n’est pas la révolution, il n’y a pas de superflu, le logo n’a rien d’ostentatoire, mais sans être dénué de sens pour autant», assure le syndic Grégoire Junod, soulignant au passage que les deux lions rappellent la puissance et le passé impérial de la Ville.

C’est l’agence BaseDesign (Genève), qui a œuvré pour Caran d’Ache et le Musée olympique par le passé, qui a imaginé la nouvelle identité institutionnelle de Lausanne. Sa force? «Le dessin des armoiries est basé sur une typographie moderne et contemporaine», s’enorgueillissent les créatifs. Le logo représente un symbole «fort et traditionnel», un lien entre «ancrage historique et modernité», bref une identité reconnaissable immédiatement par les usagers et par l’administration.

Un coût de 150'000 francs
Il est vrai que le nouveau logo semble familier. Et c’est normal. Sans remonter jusqu’à la Réforme non plus, ce sont ces – presque – mêmes lions qui ornaient le logo lausannois jusque dans les années 1990. Mieux: alors que Lausanne choisissait les pointillés rouges comme nouvelle identité au passage de l’an 2000 (lire en encadré), on trouve encore les deux félins sur les maillots du LHC, sur certaines vieilles bouches d’égout et sur les communications officielles de la Municipalité. De plus, l’ancien logo n’était, de par sa forme rectangulaire et très allongée, pas toujours très lisible. «Il n’a jamais totalement remplacé l’ancien», reconnaît aujourd’hui le syndic. D’où une certaine confusion. Et une cohérence à retrouver. Ce sera donc «lion» pour tout le monde! Ou presque.

Tous les services lausannois n’adopteront pas le nouveau logo. Par exemple, les Services industriels et celui de l’eau garderont leur identité propre, en raison de l’aspect commercial de leurs activités et de l’indispensable indépendance qu’ils se doivent d’afficher avec Lausanne. En revanche, la police et la propreté urbaine le feront leur. On pourrait ainsi voir rugir les deux lions sur la benne des camions à ordures d’ici à deux ans, délai nécessaire pour assurer la transition totale.

Résultat d’un concours amorcé en 2016 déjà, le nouveau logo de Lausanne a coûté 150 000 francs. Les autorités assurent que son unicité engendrera des économies (24 heures)

Créé: 27.04.2018, 19h00

L'adieu aux pointillés rouges



Une série de sept points rouges alignés sur une droite légèrement montante, tel était le logo lausannois depuis 1999. Bien peu sont les personnes qui savent aujourd’hui ce qu’ils représentaient: sept directions, comme autant de dicastères que compte l’administration communale. Et rouges pour rappeler la couleur des armoiries.

Articles en relation

En transparence, le blason d’Aigle n’est pas limpide

Tollé S’il est de bon ton de revisiter les classiques en cuisine, il n’est pas du goût du public de s’arranger avec des blasons. Ce que révèle un incident aiglon. Plus...

La confusion autour du blason trouve son épilogue

Renens En miroir ou parallèle? Deux versions des armoiries communales coexistent depuis des années. La ville fait de l’ordre, sans révolution. Plus...

Préverenges remet de l’ordre dans ses armoiries

Confusion La Commune a réalisé que l’emblème du village était erroné sur plusieurs documents officiels Plus...

La future commune d'Asse et Boiron a trouvé ses armoiries

District de Nyon La convention de fusion de l'entité qui pourrait regrouper neuf communes à l'ouest de Nyon est prête. Elle prévoit que Chéserex soit le siège de la localité. Plus...

Bisbille pour des colonnes romaines à Penthaz

Vaud La Municipalité exige le retrait de deux colonnes dans le jardin d’un couple. Elles figurent pourtant sur les armoiries de la commune Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 11 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...