Passer au contenu principal

Une grande école de musique qui misera sur les ensembles

Les 5 écoles de musique lausannoises fusionnent et ouvrent au public, samedi.

DR

«Faire de la musique, ce n’est pas répéter des gammes tout seul à la maison!» Denis Corboz n’est pas seulement le nouveau président du PS Lausanne. Il orchestre aussi la grande fusion des cinq écoles de musique lausannoises. Et celle-ci est en passe d’être une réalité.

L’École de musique de Lausanne regroupera l’École sociale, l’Harmonie, l’Institut Ribaupierre, l’École de musique de la ville de Lausanne et Musica viva. Soit quelque 2000 élèves, une centaine de professeurs, dans 30 salles réparties dans l’ensemble de la ville. «L’EML reste multisite, c’est l’une de ses différences d’avec le conservatoire», détaille Denis Corboz. L’écolage, inférieur à l’institution à vocation cantonale, constitue une autre distinction, tout comme sa visée non-professionnelle.

La nouvelle école veut aussi tenter de pallier le décrochage des enfants lorsqu’ils entrent dans l’adolescence. «Des études dans les pays nordiques montrent que si on propose une pratique collective de la musique, les élèves ont moins tendance à arrêter leur instrument», explique Denis Corboz. L’idée est donc d’offrir – en plus de l’enseignement de 25 instruments différents – des cours collectifs et de la musique d’ensemble (ensemble à vent, chœurs, contemporain, musique de chambre……).

C’est Théo Gafner, actuellement à la tête de l’école sociale de musique, qui sera le directeur de l’EML. Il accueille cette mutation des écoles de musique lausannoises avec enthousiasme. «C’est extrêmement positif. Nous apportons quelque chose de vraiment nouveau dans cette ville. Axer l’offre sur le plaisir collectif de la musique va vraiment dans l’idée que lorsqu’on est plus, on est plus forts.»

Il l’admet: sans cette convergence entre les institutions historiques, de nombreuses réalisations ne seraient pas possibles. «Nous atteignons désormais une masse critique d’enseignants et d’offre de cours qui augmentera vraiment les chances que chaque élève trouve chaussure à son pied.» A noter que la ville de Lausanne avait inscrit ce rapprochement à son programme de politique culturelle 2015-2019.

----------

Portes ouvertes ce samedi dès 10 h www.em-l.ch

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.