Passer au contenu principal

La grande salle rêve d’un ravalement à 8,5 millions

Epalinges sollicite un important crédit de construction pour réhabiliter le complexe communal de 1967.

Le projet vise à assainir le bâtiment sans perturber les activités qui s'y déroulent.
Le projet vise à assainir le bâtiment sans perturber les activités qui s'y déroulent.
Image de synthèse - DR

C’est une salle de spectacle dans laquelle nombre de Lausannois se sont rendus une fois ou l’autre, ne serait-ce que pour assister au Festival 1066 qui s’y déroule chaque année. Et cela même si elle se trouve à Épalinges. Le bâtiment est aujourd’hui vétuste, et ses installations «en fin de vie partielle ou totale», selon la Municipalité.

Cette dernière proposera aux conseillers communaux, en février prochain, un préavis pour les transformations et l’assainissement énergétique de l’enveloppe et des installations techniques de cette salle des spectacles, ainsi que de l’auberge communale attenante, des appartements et du local du feu. Coût des travaux: 8,49 millions de francs, un budget moins élevé que prévu initialement, à la demande du groupe de réflexion Croix-Blanche.

Emblématique et solide

Le bâtiment de la salle et l’auberge ont été construits en 1967. Un bâtiment «emblématique, solide et de bonne facture» d’après les autorités. Raison pour laquelle il n’a finalement pas été décidé de tout démolir pour ensuite tout reconstruire, une alternative chiffrée à 18,4 millions de francs et qui aurait privé les Palinzards de grande salle durant deux ans.

L’objectif du projet est de redonner une expression aux deux volumes émergents, que sont la grande salle et les logements. Concrètement, la grande salle s’habillera de plaques d’aluminium poli, tandis que les logements recevront un crépi périphérique. L’ensemble sera ainsi «allégé». Pour ce qui est de l’auberge communale, le pavillon sera supprimé et remplacé par un agrandissement qui s’inscrira dans le prolongement de l’extension réalisée en 1990. La finalité étant d’améliorer l’exploitation de l’auberge et de revaloriser sa terrasse.

«Les installations sont en fin de vie partielle ou totale»

Quant aux travaux à réaliser sur la technique afin de mettre les installations aux normes énergétiques et environnementales, ils seront conséquents. Il s’agira notamment de remplacer la chaudière, les monoblocs de ventilation, les tableaux de commande, la distribution d’eau froide et d’eau chaude, et de prévoir une nouvelle installation de désenfumage de la salle et de la scène.

Tous les travaux seront entrepris par étapes pour assurer la continuité de l’exploitation de la salle. Ainsi, les événements culturels phares, qui s’étalent sur plusieurs jours, seront maintenus. Le Festival 1066 est concerné, comme le marché paroissial, la vente de seconde main de septembre ou les promotions scolaires. Aucune manifestation n’aura lieu en semaine durant le chantier, hormis les séances du Conseil communal. Les travaux sur l’auberge communale, sur les appartements du concierge et de l’aubergiste, ainsi que sur le local du feu ne conduiront pas non plus à leur fermeture.

24 francs par habitant

Côté planning, le gros oeuvre et le second oeuvre sont prévus en 2021, les finitions et la réception en 2022. Compte tenu des économies énergétiques qui seront réalisées notamment grâce aux panneaux solaires et aux frais d’entretien du bâtiment, le coût annuel d’exploitation du futur complexe se montera à 230'000 francs, soit 24 francs par habitant.

À noter qu’à la demande du groupe de réflexion Croix-Blanche, ce sont près de 650'000 francs d’économies qui ont été concédés par rapport au préavis initial. Il a ainsi été décidé de renoncer à un monte-charge et son quai de livraison, à de nouveaux vestiaires et douches à la caserne des pompiers, et à des panneaux solaires plus grands d’un autre fournisseur.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.