La Grande Table fait une pause au menu d’un festival très varié

Lausanne à tableAprès l’apothéose de Saint-François, les chefs renoncent. Mais l’édition 2018 du festival réserve d’autres très bons moments.

La Grande Table 2018 dans l’église Saint-François avait été l’apothéose de l’événement.

La Grande Table 2018 dans l’église Saint-François avait été l’apothéose de l’événement. Image: Lausanneàtable/Heuberger

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Révélé mercredi soir à Ouchy avant d’être distribué au marché samedi, le programme de Lausanne à table 7e?édition a frappé les aficionados par un grand manque alors qu’ils auraient pu être épatés par de nouveaux événements. Mais la Grande Table des Lausannois, installée dans des lieux insolites, a suscité une telle attente (les billets sont vendus en sept minutes) que son absence doit être expliquée. «Tout est né de l’envie de six chefs amis de faire un truc ensemble, de nous faire plaisir à nous d’abord, explique Romano Hasenauer, le président du festival. On a vécu six éditions incroyables jusqu’à l’apothéose de ces soirées dans l’église Saint-François l’an dernier.» Après l’Orangeraie, la caserne des pompiers ou la piscine Mon-Repos, ces quatre repas au milieu de l’installation de Sandrine Pelletier étaient effectivement magiques.

«Nous avons dépensé une telle énergie que nous nous sommes dit que nous allions savourer ce moment, au faîte de l’idée. Nous sommes toujours amis, nous avons envie de refaire quelque chose ensemble. Reste à trouver quoi. Un nouvel événement? Pousser des jeunes? Nous ne savons pas encore.» Car l’équipe de cuisiniers faisait ça uniquement pour le plaisir, sans gagner un sou au passage. «Nous aurions pu monter un business avec ça mais ce n’était pas notre envie.»

Pour Élise Rabaey Saudou, secrétaire générale de Lausanne à table, «cette pause de la Grande Table est un pincement au cœur, bien évidemment. Mais nous ne nous sommes jamais reposés sur nos lauriers, cela laisse aussi de la place à des nouveautés dans le festival.»

www.lausanneatable.ch


Les assimilés

Depuis sa création en 2012, le festival étoffe chaque année sa programmation, aussi en labellisant des événements existants. Cette année, Lausanne à table ira jusqu’en décembre, pour intégrer dans son programme la 216e Mise aux enchères des vins de Lausanne, plus vieille mise de vins du continent. On retrouvera aussi en décembre les Pintes ouvertes organisées par GastroVaud, avec des menus vaudois à 20 fr. Déjà présente l’an dernier, la Nuit du Boutefas célèbre la spécialité en avril grâce à Slow Food. En juin, les Caves ouvertes en ville feront découvrir les vins communaux. Nouveauté en août avec le Brunch du lac organisé par la Société de développement d’Ouchy. Des restaurateurs lausannois consacreront leurs recettes du jour à la Fondation Mère Sofia en septembre dans une Soupe au chapeau. En novembre, le Cinéfestival organise un Food Good Movie. Et l’association Jorat, une Terre à Vivre au Quotidien lance un Sanglier, façon joratoise en septembre, où la bête tournera à la broche.


Les incontournables

Déjà devenu un classique, le Miam Festival (qui a remplacé le Food Truck Festival) proposera démonstrations, animations et bonne chère le week-end de Pentecôte. Les restaurateurs seront aussi répartis le long du parcours pour les 20Kils à Table. Le Challenge culinaire reste la compétition amateur en juillet. La gastronomie asiatique envahira la Cité pour le Yellow Mafia Market en juillet. Le Pique-Nique du 1er Août est devenu un must sur l’Esplanade de Montbenon. Le même mois, Le Beau-Rivage verra les producteurs choisis l’investir pour le Marché d’Anne-Sophie Pic. Une trentaine de restaurants installeront toujours leur table pour quatre en extérieur en septembre, les premiers assis les premiers servis A Table! La Fondue d’automne aura lieu au parc de Valency en septembre. Et reviennent aussi, entre autres, Les enfants mettent la main à la pâte, Burgers & beers, Les sauvageonnes des villes et des champs, Chocolac, les Visites à la ferme ou le Marché ProSpecieRara (24 heures)

Créé: 18.04.2018, 19h31

Les nouveaux

«Nous essayons d’en avoir pour tous les goûts, des sans gluten aux carnivores», explique Élise Rabaey Saudou. Pour les familles, des ateliers ludiques A la découverte des légumes, histoire de les apprivoiser avec plaisir. À la Galicienne, la Compagnie Raconte propose ses Contes mijotés, repas spectacles pour grands et petits. Les enfants auront droit aussi au Goûter des petits aventuriers, entre balade, cuisine et dégustation. Ils pourront peindre leur Tableau alimentaire, dont tous les ingrédients sont comestibles. L’Hôtel Carlton s’occupe des enfants pendant que leurs parents mangent à cette Soirée gastronomie et culottes courtes en septembre.


Les amateurs d’originalité aimeront le festival de Vins nature vaudois donné à l’Abordage de Saint-Sulpice en mai. Ou les Tables éphémères proposées par des chefs dans des lieux vraiment insolites. «C’est ce qui remplace un peu la Grande Table cette année», selon Romano Hasenauer. Ils se précipiteront en octobre à Vaud contre le reste du monde , un menu de chasse à la Brasserie de Montbenon dont chaque plat sera associé un cru d’ici et un d’ailleurs. Au Broadway Av., chacun Échangera sa bouteille de vin contre celle qu’aura amenée un autre convive en novembre. Enfin, dans le cadre de Bô Noël, la Battle Chasselas & Raclette opposera les produits de Sion, Genève, Neuchâtel et Lausanne autour d’une électroclette.

En juin, un Déjeuner sur l’herbe à l’Hermitage suivra une visite du musée. Quatre fois dans l’année, des Visites du marché avec dégustation sont au menu. Des animations santé avec la Clinique de La Source aussi, des soirées musiculinaires ou sur la poésie de la patate, un repas en silence, parmi les 120 dates du festival!

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 26 septembre 2018.
(Image: Bénédicte?) Plus...