Grégoire Junod est le nouveau responsable de la police lausannoise

Municipalité Le municipal socialiste Grégoire Junod reprend la tête de la police lausannoise lâchée par son collègue Marc Vuilleumier

Image: PHILIPPE MAEDER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Réunie en séance extraordinaire, la Municipalité a décidé d'accéder au désir de Marc Vuilleumier de quitter la direction du corps de police. Elle a procédé à la réorganisation de trois directions, la sécurité étant un gros morceau, a déclaré le syndic Daniel Brélaz mardi devant la presse à Lausanne.

Le 18 septembre, la conduite de la police municipale sera reprise par Grégoire Junod. Pour le nouveau chef de la «Direction du logement et de la sécurité publique», il a fallu prendre des décisions difficiles.

Espace public à préserver
«Cela me coûte beaucoup de quitter la culture, un domaine important pour la ville et qui m'intéressait beaucoup, tout comme les assurances sociales» a-t-il déclaré. Il s'est dit conscient des difficultés qui l'attendent, des attentes de la population. Le municipal s'est cependant dit prêt à relever le défi avec pragmatisme et détermination.

Le nouveau responsable de la police veut mettre l'accent sur la préservation de l'espace public. «L'appropriation de la rue par les dealers est allée trop loin. Il n'est pas acceptable que des enfants ne puissent pas jouer dans un parc public ou qu'une femme seule ne puisse traverser la rue de Bourg à 22h», a-t-il déclaré.

Grégoire Junod veut aussi s'attaquer aux consommateurs de drogue dans la rue et les clubs. Ces actions passent par le renforcement de la présence policière. Trente nouveaux postes sont prévus d'ici à 2014 et trente autres devraient être créés d'ici à 2016, a-t-il annoncé.

Collaborations multiples
Son premier message s'est cependant adressé aux policiers. Il a promis de «veiller à de bonnes conditions de travail pour des personnes qui font un travail extrêmement difficile» . Il va rencontrer rapidement le commandant de la police, les syndicats et l'ensemble du corps de police.

Selon le socialiste, les problèmes ne se résoudront qu'en collaboration étroite avec la police cantonale et l'Ordre judiciaire. M. Junod a déjà prévu des contacts avec la conseillère d'Etat Jacqueline de Quattro, le commandant de la police cantonale Jacques Antenen et le Conseil cantonal de la sécurité.

Confiance conservée
Dimanche Marc Vuilleumier a annoncé par presse interposée qu'il renonçait à diriger la police lausannoise, sans pour autant démissionner. Sa décision faisait suite aux critiques constantes essuyées par sa politique de lutte contre l'insécurité.

Dans une législature qui ne manque pas de gros dossiers, Lausanne connaît la pire situation sécuritaire depuis 27 ans, a relevé Daniel Brélaz. Elle est due à une conjonction de phénomènes comme le nouveau Code pénal, les dealers, requérants d'autres cantons ou encore le Printemps arabe, a rappelé le syndic.

«Lentement, Marc Vuilleumier a acquis la conviction que sa présence à la tête de la police pouvait devenir nuisible, car il était attaqué de toute part. La Municipalité comprend sa décision et lui garde toute sa confiance», a déclaré Daniel Brélaz.

Gros dossiers culturels
Le popiste dirigera désormais le dicastère «Sport, intégration et protection de la population». Il retourne à ses premières amours, reprenant les contrats de quartier et les assurances sociales des mains de Grégoire Junod, ainsi que l'intégration de celles d'Oscar Tosato.

Le syndic n'a pas nié quelques tensions au sein de la Municipalité, mais l'ambiance y est bonne, a-t-il affirmé. Dans sa nouvelle direction «Administration générale et culture», Daniel Brélaz suivra les gros dossiers culturels. Parmi eux, la nouvelle bibliothèque municipale, l'Opéra, le Théâtre de Vidy et l'OCL. (ATS / AMN/24 heures)

Créé: 11.09.2012, 16h06

Dossiers

Articles en relation

L’affaire Vuilleumier révèle le malaise qui agite l’exécutif

Lausanne Mise au pied du mur par l’éclat médiatique du popiste décidé à lâcher la Police, la Municipalité prend la mesure de la crise. Elle se réorganise en toute hâte Plus...

Marc Vuilleumier claque la porte de la police lausannoise

Annonce Le municipal POP de la Sécurité publique et des Sports veut être déchargé de son principal service. Derrière sa décision, des tensions au sein de l’Alliance de Gauche. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.