Passer au contenu principal

Une jeunesse vaudoise plus chaude que le climat

À Lausanne, étudiants et apprentis vaudois ont été plus de 8000 à déserter les salles de cours pour réclamer des mesures en faveur de la planète. Dans d’autres villes de Suisse aussi.

Partant du Petit Chêne, la vague contestataire a réuni plusieurs milliers de collégiens, de gymnasiens et d'apprentis à Lausanne.

La manifestation prévue à Lausanne a dépassé toutes les attentes. Alors que, la veille, la police escomptait «quelques centaines» de jeunes dans les rues, c’est une marée de plus de 8000 adolescents et jeunes adultes qui a déferlé vendredi sur la capitale vaudoise. La prise de conscience d’une urgence climatique est évidente. «À quoi bon étudier si nous n’avons pas d’avenir?» C’est ainsi que se justifie la «grève du climat», qui suit le mouvement initié en Suède par une militante de 16 ans, séchant l’école tous les vendredis pour manifester devant le parlement de son pays. Le mouvement international réclame aux politiques un changement de cap radical en matière d’émissions de gaz à effet de serre.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.