Passer au contenu principal

Beaulieu lâche les congrès pour les infirmiers après l’échec de Taoua

Le groupe bâlois MCH lâche le Théâtre et le Centre de Congrès au Palais de Beaulieu. L’Ecole de Santé La Source prendra une partie de la place

Informés ce matin, entre 25 et 30 collaborateurs de MCH Group pourraient être concernés par un licenciement.
Informés ce matin, entre 25 et 30 collaborateurs de MCH Group pourraient être concernés par un licenciement.
Philippe Maeder

Taoua. En disant non au projet de cette tour de 86 mètres à côté du Palais de Beaulieu l’an dernier, les Lausannois ont provoqué une rocade un peu particulière. C’est en tout cas l’explication présentée hier par les propriétaires et les gestionnaires de Beaulieu.

Devant l’impossibilité de rentabiliser le Centre de Congrès (dans le bâtiment historique du site) sans l’hôtel prévu dans la tour Taoua, le groupe bâlois MCH, qui gère le palais, a décidé de lâcher l’activité congrès. La société parle de déficits de plusieurs millions. Conséquence: le Centre de Congrès accueillera désormais une extension de la Haute Ecole de la santé La Source sur 5000 m2, avec des salles de cours et des bureaux. Cela représente une révolution pour Beaulieu. D’un endroit qui n’accueille que des événements ponctuels comme des foires, il devient – certes encore légèrement – un lieu de vie quotidienne. Le coût de cette transformation n’est pas encore connu. Les grandes salles du rez-de-chaussée et du premier étage seront maintenues, notamment pour de grandes assemblées générales, comme celles de Nestlé ou de la Banque Cantonale Vaudoise (BCV). Sur les 60 employés de MCH à Lausanne, entre 25 et 30 pourraient être licenciés dans les dix-huit mois.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.