Passer au contenu principal

Le guet de la cathé sonnera la Clémence pour appeler à la solidarité

Dès ce vendredi, Renato Häusler activera la cloche manuellement tous les soirs à 22h. Clin d'oeil à la tradition médiévale.

Le guet de la cathédrale de Lausanne sonnera l'alerte manuellement tous les soirs à 22h.
Le guet de la cathédrale de Lausanne sonnera l'alerte manuellement tous les soirs à 22h.
KEYSTONE/Jean-Christophe Bott

Trois coups, pause, six coups, pause, trois coups, pause, six coups, pause, et ainsi de suite. La Clémence, l'une de sept cloches de la cathédrale de Lausanne, retentira tous les soirs à 22h pour appeler les Lausannois à la solidarité et à l'entraide en ces temps troublés par la crise du coronavirus. Le guet de la cathédrale, Renato Häusler, activera manuellement la vénérable cloche (fondue en 1518), comme le faisaient ses prédécesseurs au Moyen-Âge.

«A l'époque, le guet sonnait la cloche aussi longtemps que le sinistre n'était pas maîtrisé, cela pouvait prendre un temps fou!, raconte Renato Haüsler. Mais cette sonnerie servait avant tout de soutien moral. C'est ce symbole que nous souhaitons réactiver dès ce soir.»

Pour le coup, la Clémence ne retentira pas continuellement jusqu'à la fin de l'épidémie. Mais tous les soirs à 22h, juste après l'annonce traditionnelle de l'heure, le guet se placera sous la cloche (174 cm de diamètre!) et lancera le battant pendant cinq minutes. «Une faudra quelques instants pour que le battant frappe la cloche, il faut donner de l'élan», explique Renato Häusler. Le guet est aguerri à la sonnerie manuelle des cloches, car il arrive que la Marie-Madeleine (la plus imposante de la cathédrale, celle qui donne l'heure) tombe en panne.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.