Les habitants de Lavaux, clé de voûte d’un patrimoine vivant

AteliersL’Association Lavaux Patrimoine mondial réunit les habitants du périmètre inscrit pour réfléchir à leur région idéale

Comment lier vie locale et patrimoine? Les habitants sont invités à proposer leurs pistes, lors d'ateliers participatifs.

Comment lier vie locale et patrimoine? Les habitants sont invités à proposer leurs pistes, lors d'ateliers participatifs. Image: Gilles Simond

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Mercredi soir au Caveau Mafli à Lutry, l’ambiance était effervescente. Une trentaine d’habitants de Lutry et de Bourg-en-Lavaux étaient réunis pour réfléchir ensemble à leur Lavaux idéal, dans le cadre du 3e atelier organisé par l’Association Lavaux Patrimoine mondial (LPm), en collaboration avec Green Minded, bureau de conseil en développement durable basé à Lavaux. Le but: rapprocher les habitants de la région et développer leur sentiment d’appartenance. Deux ateliers, ouverts à tous les habitants et actifs de Lavaux, sont encore prévus.

«Lavaux a été inscrit à l’Unesco en tant que patrimoine vivant, il est important qu’il le reste!» a lancé Blaise Duboux, vice-président de l’association, en introduction. Pour cela, LPm veut dégager, via cette démarche participative, des projets qui renforcent l’équilibre population locale, patrimoine, environnement et économie. Installés par tables panachées, les habitants étaient invités à lister les avantages et inconvénients de leur vie à Lavaux. Puis à proposer des projets d’améliorations, votés ensuite par l’assemblée.

Si les idées étaient variées, une constante s’est rapidement dégagée: on vit dans un panorama exceptionnel. Au rang des inconvénients, la cherté des loyers, mais aussi la mobilité, notamment nord-sud, occupaient le haut du panier. Pour pallier ce problème, Bernard Huguenin, habitant de Grandvaux, a proposé d’installer des téléphériques. Mais c’est la création d’un réseau de transports publics propre à Lavaux qui a été plébiscitée.

Un élément s’est retrouvé, selon les groupes, dans la case des plus ou des moins: la protection du site. Suzanne Debluë, cheville ouvrière de Sauvez Lavaux, y voyait encore un certain laxisme quand d’autres s’indignaient de ne pouvoir transformer leur maison. Eric Avondo, habitant d’Aran, s’est réjoui de cette protection, «primordiale pour laisser quelque chose à nos enfants». La vie locale et la menace qui pèse sur les petits commerces sont aussi des sujets de préoccupation. Même si Bluette Pasquali, de Lutry, pondère: «L’offre est bien plus dynamique qu’il y a quarante ans!»

Mais l’idée qui a le plus rassemblé est la création d’un lobby pour défendre les intérêts du patrimoine et influencer le Canton sur les projets importants. La cohésion régionale est en bon chemin.

Créé: 23.03.2017, 18h58

Infos

Prochains ateliers (sans inscription) le 26 avril à Puidoux (grande salle, 19 h 30) et le 31 mai à Cully (salle Davel, 19 h 30).

Témoignages



Eric Avondo, Aran (Bourg-en-Lavaux)

«J’apprécie de vivre dans une région protégée. Car la sauvegarde de la nature est primordiale si on veut laisser quelque chose à nos enfants. Et cela ne devrait pas être réservé qu’à Lavaux!»



Bluette Pasquali, Lutry

«Certains disent qu’il n’y a pas assez de choses qui se passent ici. Mais non, l’offre d’activités est dynamique! Bien plus que quand je me suis installée à Lutry, il y a quarante ans.»


Bernard Huguenin, Grandvaux (Bourg-en-Lavaux)

«Les transports publics entre le nord et le sud sont insuffisants. On pourrait construire des téléphériques. Dans les vignes, ils auraient un impact bien moins négatif que le béton.»

Articles en relation

Le patrimoine de Lavaux obtient le soutien pérenne de l'Etat

Vignoble Après un premier refus, le Conseil d’Etat accorde un soutien de 400 000 francs sur cinq ans, renouvelable, au seul site vaudois inscrit à l’Unesco. Plus...

Les Vaudois ont giflé Weber et opté pour une protection «mesurée» de Lavaux

Sauver Lavaux III Le peuple a refusé la 3e initiative Weber à 68,09% et plébiscité le contre-projet de l'Etat de Vaud (68,47%). Les Vaudois se sont dans tous les cas prononcés pour la protection renforcée du site inscrit à l'Unesco. «C'est déjà ça», a réagi dimanche Franz Weber. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.