Les halles CFF rasées, un nouveau quartier va naître au cœur de Lausanne

événementAprès un premier projet rejeté par les urnes à Bellerive, le nouveau Musée cantonal des beaux-arts devrait voir le jour à la place de la halle aux locomotives près de la gare de Lausanne. Le projet architectural choisi a été présenté mercredi. Publié le 9 juin 2011

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Les Lausannois aiment à se définir selon qu’ils habitent sur gare ou sous-gare. Désormais ils pourront dire qu’ils habitent à la gare», a résumé ce matin la conseillère d’Etat Anne-Catherine Lyon, lors de la présentation du lauréat du concours architectural pour le futur Musée cantonal des beaux-arts. A la place des 22'000 m² occupés par les halles CFF, les lauréats, deux jeunes architectes de Barcelone, prévoient ainsi une «plate-forme» dans laquelle sera créée une grande place. Autour de celle-ci seront réunis le Musée des beaux-arts et, plus tard, le Mudac ainsi que le Musée de l’Elysée.

«Ici va naître quelque chose d’équivalent à ce qui s’est passé au Flon», promet Olivier Steimer président du Jury. Enthousiaste, Laurent Staffelbach des services immobiliers des CFF, actuels propriétaires des lieux explique que «La longueur du site correspond aux trois quarts du Flon». C’est donc une mue d’envergure que ce quartier va connaître. D’autant plus que la gare et le nœud ferroviaire de Lausanne s’apprêtent à vivre une cure de jouvence devisée à 1 milliard de francs.

Une première depuis 20 ans

«Cela faisait au moins vingt ans qu’un projet architectural n’avait pas libéré des espaces verts dans la ville», se réjouit Daniel Brélaz, syndic de Lausanne qui s’affiche déjà comme l’un des fervents défenseurs de ce projet nommé «Bleu». Ce sont en effet plusieurs milliers de mètres carrés de verdure qui seront créés à deux pas de la gare.

Particularité du projet de Fabrizio Barozzi et Alberto Veiga, c’est parmi les 18 présentés celui qui conserve le moins la structure de l’actuelle halle aux locomotives ou prendra place cet espace. Le site est pourtant classé: «la loi prévoit qu’un site classé peut être remplacé par quelque chose de meilleur, rétorque Daniel Brélaz, Et ce projet ne l'est pas un peu, mais infiniment!»

«Les lauréats ont conservé l’esprit des lieux, note pour sa part Olivier Steimer. Ils ont créé de plus une interaction très forte entre la ville et ses musées.» Et de s’extasier ensuite sur les murs lisses prévus du côté des voies et des façades plus structurées de l’autre côté.

Quelques éléments de l’actuelle halle aux locomotives seront conservés et feront le lien avec le passé industriel de l’espace, alors que le reste du bâtiment sera détruit. Au nord de l'espace, des arcades actuellement cachées par la halle seront mises en valeur.

Les maquettes des 18 projets finalistes seront présentées au public, au coeur de la halle bientôt détruite, du 17 au 30 juin du lundi au vendredi de 12h à 20h et le week-end, de 11h à 16h. Deux concerts auront par ailleurs lieu au même endroit le 21 juin, dans le cadre de la Fête de la musique.

Créé: 27.12.2011, 15h49

Dossiers

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.