Le hip-hop s’affiche en grand à Prilly

ExpositionLe centre de loisirs accueille des sessions, de danse urbaine depuis la grande époque de Sens Unik. Une expo photo met en lumière les danseurs.

Les adeptes de danse urbaine qui fréquentent le centre de loisirs Carrefour-Sud habillent la façade du bâtiment de la route de Renens 22, à Prilly.

Les adeptes de danse urbaine qui fréquentent le centre de loisirs Carrefour-Sud habillent la façade du bâtiment de la route de Renens 22, à Prilly. Image: Jean-Claude Péclet

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Comme d’autres communes, Prilly a son centre de loisirs pour les jeunes. Mais Carrefour-Sud est bien plus que cela. Depuis les années 90, il attire les fans de culture hip-hop, tous les soirs de semaine, pour des sessions de danse urbaine. Qu’ils pratiquent le breakdance, le voguing, le krump, les danseurs ont la possibilité de mesurer leur talent, de 19h à 22h. «Les gens viennent comme ils veulent. Parfois, il n’y a pratiquement personne. D’autres soirs, la salle que nous mettons à disposition est pleine à craquer. Il faut presque chasser les danseurs quand c’est terminé», détaille Manon Migy, la responsable de Carrefour-Sud.

Depuis quelques jours, des photos des danseurs qui fréquentent ces sessions s’affichent en grand sur les murs extérieurs du centre de loisirs. Réalisés par le photographe Jean-Claude Péclet, les clichés rappellent que Prilly est un petit fief du hip-hop en Suisse romande. «Ça a débuté avec le groupe Sens Unik. Ils rappaient à Renens, mais ils venaient danser à Prilly. Ça a duré un peu plus d’un an, quand leur succès a démarré. Ça a attiré pas mal de monde», se souvient Bernard Schmutz, qui a été responsable de Carrefour-Sud depuis sa création en 1977 jusqu’en 2011.

Aujourd’hui, les sessions de danse du soir sont surtout fréquentées par les ados d’autrefois, devenus adultes. «Il y a eu une grande époque de la culture hip-hop, puis ça s’est calmé, croit savoir Manon Migy. Aujourd’hui, on voit des jeunes de 16-17 ans qui prennent la relève.» (24 heures)

Créé: 12.09.2018, 10h45

Exposition

Jusqu’en décembre en tout cas, au centre de loisirs Carrefour-Sud, route de Renens 22

Articles en relation

L'Urban Dancefloor n'aura pas lieu à Malley

Prilly La Municipalité de Prilly a apposé son veto au festival hip-hop. La Fouine et compagnie ne se produiront pas en terres vaudoises. Plus...

«Cet album est une décomposition de Carlos»

Musique Carlos Leal, le leader de Sens Unik, sort Reflections, un premier album solo intimiste. Rencontre chez lui à Los Angeles, où il est installé depuis 4 ans. Plus...

Ils n’ont plus de salle de cours et dansent dehors

HIP-HOP A Vevey, les responsables de l’école de danse hip-hop K-Unik recherchent de nouveaux locaux. Dans l’intervalle, leurs élèves s’entraînent à l’extérieur. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...