Passer au contenu principal

Lausanne remet son horloge fleurie à l'heure

La pendule de 1964, en panne depuis des années, est en cours de rénovation.

L'horloge fleurie telle qu'elle se présentait à l'origine
L'horloge fleurie telle qu'elle se présentait à l'origine

Depuis des années, l’horloge fleurie d’Ouchy n’avait plus d’horloge que le nom. Tant et si bien que les touristes et les Lausannois qui se promenaient au bord du lac, le long du quai Delamuraz, s’étaient faits à l’idée de cette drôle de montre sans aiguilles au pays des mécanismes pourtant bien huilés. «L’horloge avait été vandalisée. Ses aiguilles avaient été courbées. Elle ne fonctionnait plus depuis trois ans», explique Marie Kolb, adjointe au chef du service des parcs et domaines (SPADOM) à Lausanne.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.