Huit points d’impôt en plus proposés à Saint-Sulpice

FiscalitéLe Conseil communal doit débattre d’une hausse inédite du taux d’imposition, qui pourrait passer de 55 à 63 points.

Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Saint-Sulpice rejoint le nombre des communes confrontées au choix d’augmenter nettement leurs impôts. Le Conseil communal devra se prononcer, le 7 novembre prochain, sur une proposition de faire passer le taux d’imposition de 55 à 63 points. Si elle est acceptée, cette hausse de 8 points interviendrait alors que le taux est resté inchangé depuis 2013.

Concrètement, la Municipalité explique dans son préavis que si rien n’est fait, le budget 2019 afficherait un déficit de 3,5 millions de francs et une marge d’autofinancement négative de 2 millions de francs. Avec la hausse proposée du taux d’imposition, le déficit budgétaire pourrait être ramené à 900 000 francs, et la marge d’autofinancement serait dans le vert, avec 600 000 francs.

«Nous sommes l’une des cinq communes du canton qui affichent le plus faible taux d’imposition. C’est une décision que nous devons prendre afin de pouvoir continuer à fonctionner correctement», estime le syndic, Alain Clerc, qui avait déjà averti ces dernières années qu’une telle évolution se préparait. Mais pourquoi maintenant? «Saint-Sulpice a connu une forte augmentation de sa population, mais le nombre de contribuables n’a pas augmenté de la même manière», explique le syndic, relevant que la commune compte nombre d’étudiants. Si l’impact de la RIE III n’a qu’un effet limité sur les rentrées fiscales de la Commune, le poids de la péréquation pèse en revanche lourdement. En 2018, celle-ci comptait pour 46% dans la répartition des charges au budget, contre 24% de charges relevant du ménage communal.

Au sein du Conseil communal, les Indépendants de Centre-Droite à Saint-Sulpice (ICD) prévoient d’ores et déjà une séance animée sur leur page Facebook et annoncent qu’ils défendront une position de «modération». Élu de cette formation, Rémy Pache ne jette toutefois pas la pierre à la Municipalité: «Le seul coupable de cette situation, c’est le Canton. La Commune, quant à elle, n’a pas de dépenses somptuaires, et notre administration n’est pas suréquipée par rapport à d’autres Communes.» Du côté de l’Association Saint-Sulpice Ensemble, on attend le rapport de la Commission des finances pour se prononcer.

Contrairement à Saint-Sulpice, les taux d’imposition sont restés remarquablement stables dans le reste de l’Ouest lausannois. Renens, Crissier, Chavannes-près-Renens et Écublens ont déjà voté pour les maintenir inchangés jusqu’en 2020, voire jusqu’en 2021. Prilly, qui avait commencé par proposer une hausse de 3,5 points avant de se raviser, votait lundi soir pour le maintien de son taux en 2019 à 73,5. Bussigny se détache, en revanche, ayant voté une hausse de 1 point, à 64, pour l’an prochain, mais aussi Villars-Sainte-Croix, qui a fait passer son taux de 59 à 62 points. (24 heures)

Créé: 29.10.2018, 19h51

Articles en relation

Saint-Sulpice démarrera l’année sans budget

Finances Un cafouillage a courtcircuité les débats du Conseil communal et coulé le budget, alors que la Municipalité avait pourtant raboté le déficit. Plus...

Saint-Sulpice met de l’ordre dans son administration

Ouest lausannois Un audit et une étude ont révélé de sérieuses lacunes dans la gestion du personnel communal. Des élus s’étonnent de l’ampleur de la «gabegie». Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.