«Il n'y a pas de logement vide à Pully»

PrécaritéDes élus demandent la mise à disposition des appartements déserts à des personnes en situation précaires. La Ville répond qu'il n'y en a pas.

Lydia Masmejan (PLR), municipale de Pully en charge des domaines et gérances.

Lydia Masmejan (PLR), municipale de Pully en charge des domaines et gérances. Image: PATRICK MARTIN - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Nous essayons à tout prix de louer les logements inoccupés. Mais il n’y en a pas dans la commune de Pully, ou alors pour de courtes périodes.»La municipale en charge des Gérances, Lydia Masmejan, répond en ces termes à un postulat demandant l’intégration de contrats de confiance dans la gestion du patrimoine locatif.

Les cinq postulants (PS, UDC, Union Pulliérane, PLR et Les Verts) demandent aux autorités d’étudier systématiquement la mise à disposition temporaire de biens à des associations permettant le logement de personnes en situation précaire. Et de citer l’Association pour le logement des jeunes en formation (ALJF), qui propose aux propriétaires en attente d’une rénovation ou d’une démolition de conclure des contrats de prêt à usage jusqu’aux débuts des travaux et de loger des jeunes en détresse financière. «Cette initiative gagnant-gagnant permet aux propriétaires d’éviter une occupation sauvage, de garantir l’entretien de l’immeuble et d’éviter l’image d’une ruine. C’est justement cette image, trop souvent présente au cœur de Pully, de villas à l’abandon, murées, en friches, que nous voulons éviter.»

«Nous avons rencontré cette association, qui nous a inspiré confiance, et si d’aventure nous avions un logement vide à mettre à disposition, nous pourrions tout à fait envisager cette option», assure Lydia Masmejan.

Le postulat s’appuie sur un exemple concret: les Anciens-Moulins 22, à l’état d’abandon. Impossible d’y loger qui que ce soit, a indiqué la municipale. «Ce bâtiment est complètement insalubre, dangereux et inhabitable. Nous ne pouvons pas le mettre à disposition; cela engage notre responsabilité.»

Le 5 juin, les conseillers communaux ont accepté à une large majorité de renvoyer ce postulat à la Municipalité pour étude et rapport. (24 heures)

Créé: 08.06.2019, 10h26

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.