Passer au contenu principal

«Les impacts du changement climatique sur la santé ne sont pas un mythe»

Des associations de personnel soignant se sont jointes samedi au mouvement Extinction Rebellion avec un objectif de sensibilisation.

Extinction Rebellion a bloqué des rues de Lausanne samedi.
Extinction Rebellion a bloqué des rues de Lausanne samedi.
Keystone

Ils étaient une petite quarantaine, couchés sur la route parmi les quelque 500 manifestants massés entre la rue Pépinet et la rue Centrale à Lausanne, samedi. La police a procédé à l’évacuation de la rue en début d’après-midi. Reconnaissables à leurs chasubles blanches, ces représentants du corps médical se mobilisaient aux côtés d’Extinction Rebellion (XR) pour dénoncer l’inaction face au changement climatique.

C’est un médecin, représentant de l’Alliance suisse des professionnels de la santé pour le climat, qui nous éclaire sur la présence de soignants dans cette action de blocage. «Les impacts du changement climatique sur la santé, comme par exemple l’augmentation du nombre de morts dus à la pollution ou aux épisodes caniculaires, ne sont pas un mythe. Aux États-Unis et en Australie, par exemple, l’espérance de vie a déjà commencé à baisser. Nous sommes ici pour une action de prévention avant tout.»

Une autre médecin glissait qu’il fallait aussi s’attendre à plus de phénomènes néfastes avec le réchauffement. «Des scientifiques ont constaté qu’une boucle de rétroaction avait libéré des virus.»

Mission information

C’est un activiste scientifique d’XR, biologiste, qui décrypte le principe de boucle de rétroaction. «Ce sont des phénomènes qui démarrent à partir d’un point de bascule et se renforcent inexorablement une fois ce point franchi. Par exemple, la fonte de la calotte glaciaire au pôle Nord implique qu’il y a plus d’eau autour des glaciers restants. Or, l’eau étant plus foncée que la glace, elle emmagasine plus de chaleur et fait donc fondre ce qui reste de glace toujours plus vite, participant ainsi au réchauffement climatique général. »

L’intention des activistes était donc avant tout d’informer. Pourtant, les contes pour enfants ou les discours prônaient l’action militante et ne contenaient que très peu de ces éléments informatifs.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.