L’imposant bâtiment CFF de Cully n’attire pas les commerces

ImmobilierLes commerces ne se pressent pas pour s'implanter dans le futur quartier de la gare, dont le chantier a commencé.

Le bâtiment CFF (à dr., celui de g. sera détruit) et ses 1200 m2 de commerces empiète sur la place de la gare, où les bus doivent faire demi-tour.

Le bâtiment CFF (à dr., celui de g. sera détruit) et ses 1200 m2 de commerces empiète sur la place de la gare, où les bus doivent faire demi-tour. Image: Bonnard Woeffray

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Depuis qu’on parle de la refonte du plateau de la gare de Cully, soit le milieu des années 2000, on évoque un grand magasin Coop au rez-de chaussée du nouveau bâtiment CFF. La venue – ou plutôt l’expansion, vu qu’un petit supermarché existe déjà au village – du géant de la distribution réjouit certains consommateurs, comme il fait frémir les commerçants du bourg.

Ce projet a même fait se fédérer ces indépendants en 2014, sous l’enseigne de LABEL (Les Acteurs de Bourg-en-Lavaux). «Nous voulions être prêts le jour où le problème de la gare serait actuel», se souvient Carmilla Schmidt, présidente et cofondatrice de l’association. Le «problème»? La perte potentielle, pour les commerces du village, de leurs clients et leur raison d’être, si une grande surface pouvait tout proposer en un seul lieu.

Le marché ne répond pas

Aujourd’hui, la menace semble s’atténuer. Mardi passé, lors d’une présentation publique du chantier qui vient de débuter et se terminera fin 2023, on apprenait que la grande surface tant fantasmée n’était pas près de s’installer au rez-de-chaussée du futur bâtiment CFF. «Le marché nous répond en ce moment que ce n’est pas tout vert», a illustré Jean-Pierre Dubois, chef de projet à CFF Immobilier.

En bref, la surface de 1200 m2 qui devait susciter en bloc la convoitise de grands food leaders les laisse de marbre. Et elle sera sans doute divisée en deux, trois, voire quatre plus petits commerces. L’association LABEL est consultée et les CFF indiquent vouloir «proposer quelque chose de complémentaire» aux commerces du village. Mais vu le peu de courtisans, la promesse d’un choix qualitatif paraît utopique.

Aucun bail signé

«Le marché s’est retourné pour le commerce de détail, qui change de stratégie», explique Jean-Pierre Dubois. Des discussions ont lieu entre CFF Immobilier et différents acteurs comme Coop, Denner, Aldi ou Lidl, mais aucun bail n’est signé, indique le chef de projet, alors que la prospection a débuté en 2014 déjà. «Aujourd’hui, la mise à l’enquête est terminée, nous pouvons donc chercher plus intensivement. Cela devrait être arrêté dans le premier trimestre 2021.»

Du côté de Coop, impossible de savoir si la volonté de venir à la gare est encore d’actualité, ou si, par exemple, un agrandissement du magasin actuel serait envisageable. «Pour des questions de concurrence, Coop ne souhaite pas exposer ses potentielles stratégies de développement», répond Cécile Cauderay Masson, responsable communication.

Faire tourner les bus

Reste que le futur bâtiment des CFF devra rapporter. CFF Immobilier doit verser 150 millions par an à CFF Infrastructures et renflouer la caisse de pensions de l’ex-régie fédérale. L’objectif est donc forcément de rentabiliser au mieux ces 1200 m2 de rez-de-chaussée disponibles (et 1800 m2 de logements). Sachant que les loyers des surfaces commerciales, notamment dans les gares, représentent 43% de leur chiffre d’affaires en 2018 (38,7% en 2014), contre 6% pour les loyers d’habitations, et que les guichets ou le logement du chef de gare ne sont plus nécessaires.

Faut-il toutefois que ce bâtiment soit quatre fois plus gros que la gare actuelle, vouée à la démolition? La question a été abordée du bout des lèvres mardi soir. L’espace laissé pour la manœuvre des bus semble insuffisant. «La place est petite et les bus sont de plus en plus grands, a lâché Évelyne Marendaz-Guignet, municipale de l’Urbanisme de Bourg-en-Lavaux. En plus, ils ne reculent pas...» Et si des quais sont aménagés en travers de la place, comme l’exige le transfert modal, «il reste très peu de place pour les piétons». Une variante pourrait être trouvée du côté du parking relais situé un peu plus à l’ouest du plateau, mais elle convainc peu.

Pour régler le problème d’exiguïté de la place, il faudrait en fait raboter les constructions, sous-entend le Canton. «On a des doutes sur la taille du bâtiment projeté par CFF Immobilier, indique le délégué aux affaires ferroviaires, Mehdi-Stéphane Prin. Il faudra qu’une solution soit trouvée avec la Commune et les CFF pour améliorer l’interface de transports, qui pourraient se développer encore. La Direction générale de la mobilité et des routes (DGMR) offrira ses bons offices ces prochains mois pour y arriver.»

Créé: 04.02.2020, 08h01

Chantier

RER Vaud Les infrastructures ferroviaires, devisées à 53 millions, seront opérationnelles (cadence au quart d’heure) en décembre 2021. 80 nuits de travaux sont prévues (février-mars, juin-août). Des bus pallieront l’interruption des trains le soir et durant trois week-ends (29-30 août; 12-13 sept.; 17-18 oct. 2020).

Immobilier Le plateau de la gare sera terminé à l’hiver 2023. Six bâtiments – logements, services et commerces – sortiront de terre. Deux parcelles à l’ouest sont encore à attribuer. Le pompage de l’eau du lac devrait chauffer l’entier du plateau (horizon 2021).

Articles en relation

À Cully, le chantier de la gare peut enfin démarrer

Urbanisme Les élus ont donné leur feu vert à la Municipalité pour céder leur terrain à la fondation Equitim. Le plus gros chantier de Cully démarrera en janvier. Plus...

Le chantier naval qui a plu aux défenseurs de Lavaux

Cully Mis à l’enquête en pleine campagne «Sauver Lavaux III», le chantier de Moratel implanté sur des vignes a convaincu chez Franz Weber. Plus...

Qui s'installera dans l'ancienne préfecture de Cully?

Patrimoine L’administration pourrait emménager dans l’ancienne préfecture et libérer l’espace pour la création d’appartements Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.