Le Vevey est de retour sur le lac

Léman Après trois ans d’arrêt, le bateau Belle Epoque de la CGN vogue à nouveau. Reportage à bord lors d’une course d’essai.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Si vous êtes sur l'appli, cliquez ici pour voir la vidéo.

«Même si les commandes sont un peu plus nerveuses, il se comporte globalement comme lors de sa dernière course.» Mardi matin, à la barre de Vevey, ou plus exactement au joystick, le capitaine Patrick Schaffner a le sourire. Pour le président du syndicat des employés de la CGN, les manifestations de ses collègues pour sauver le navire n’auront pas été vaines. Les roues à aubes de l’ancien vapeur, transformé en diesel-électrique en 1955, battent à nouveau les flots. Les artisans continuent de travailler à bord pour peaufiner les derniers détails du décor du Belle Epoque, qui sera officiellement remis en service lors de croisières inaugurales au départ de Vevey le 16 novembre prochain. Les travaux à 13 millions de francs, payés par les cantons de Vaud, Genève et Valais viennent d’offrir un nouvel écrin au Léman.

Le salon en marronnier et inserts de bronze a retrouvé son éclat de 1907. Les recherches de l’association Patrimoine du Léman ont également permis au Vevey de retrouver sa silhouette extérieure du début du siècle dernier, avec la reconstruction d’un petit «fumoir» sur le pont supérieur. De quoi mettre en valeur l’élégante cheminée aux proportions d’origine. Une reconstitution cependant réalisée en fibre synthétique pour un gain de poids de 2 tonnes. Sur ce monument historique, la haute technologie n’est jamais très loin du patrimoine. Le navire dissimule désormais dans ses entrailles l’équivalent d’un Airbus A320 en électronique et câble.

Dans la cale, une centrale électrique de dernière génération dotée de trois diesels permet d’alimenter les deux moteurs électriques entraînant les roues à aubes. Des pièces qui ont parcouru 3 millions de kilomètres depuis 1907. Ce record absolu de tous les bateaux des lacs suisses n’est pas prêt d’être battu. Equipée de dernières évolutions de la technologie maritime, le Vevey est désormais paré pour naviguer toute l’année. Grace à lui, la CGN dispose d’un Belle Epoque capable d’assurer ses croisières hivernales avec des coûts aussi bas que les navires modernes à hélice, mais avec le charme en plus.

Retrouvez l'intégralité de ce reportage demain dans l’édition papier de 24 heures.

Créé: 24.10.2013, 14h33

Galerie photo

Le Vevey revient pour être remis à neuf

Le Vevey revient pour être remis à neuf Otage des tourments politiques de la CGN, le bateau Belle Epoque est rentré au chantier mardi.

Galerie photo

La renaissance high-tech du <i>Vevey</i>

La renaissance high-tech du Vevey Dans le chantier naval d'Ouchy, la rénovation du monument historique bat son plein, avec la phase remontage de ce puzzle de métal de 65 mètres de long.

Galerie photo

Le Vevey attire les curieux

Le Vevey attire les curieux 400 personnes sont venues admirer le chantier de rénovation du bateau Belle Epoque, dimanche 21 octobre à Bellerive.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.