«J'ai vu un énorme mur d'eau blanc s'avancer vers Lausanne»

IntempériesMoins violente qu'à Genève, la tempête qui a frappé le canton samedi rappelle de mauvais souvenirs aux Lausannois. Le point avec Lionel Peyraud, de MétéoSuisse.

L'orage a traversé de Léman de Genève à Lausanne, compliquant la tâche des concurrents de la mythique course du Bol d'Or qui avait lieu à ce moment-là.

L'orage a traversé de Léman de Genève à Lausanne, compliquant la tâche des concurrents de la mythique course du Bol d'Or qui avait lieu à ce moment-là. Image: Loris Von_Siebenthal

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Certes l'intensité de la tempête qui s'est abattue sur la capitale vaudoise samedi en fin de journée n'est pas comparable à celle de «l'orage du siècle» qui avait eu lieu il y a un an, quasi jour pour jour. Et pourtant, certaines images véhiculées sur les réseaux sociaux laissent bouche bée.

«J'étais installé sur la terrasse du restaurant le Lacustre à Ouchy quand j'ai aperçu un énorme mur d'eau blanc s'avancer vers nous. C'était très impressionnant, témoigne Frédéric Schreyer, un client du restaurant du bord du lac. Nous sommes vite allés nous réfugier à l'intérieur, car les cendriers et les chaises ont commencé à s'envoler dans tous les sens.»

16,7 litres/m2 tombés en 10 minutes

Après avoir durement frappé Genève, où une femme y a d'ailleurs laissé la vie, la tempête a atteint Lausanne peu après 17h. Trombes d'eau, rafales de vent et rues transformées en torrents: les événements que l'on pouvait suivre presque simultanément sur les réseaux sociaux rappelaient ceux de l'an dernier. «Bien qu'impressionnant, l'orage qui s'est abattu sur Lausanne samedi a été nettement moins fort que celui du 11 juin 2018, tempère Lionel Peyraud de MétéoSuisse. Pour preuve, l'an dernier, il était tombé sur Lausanne quelque 41 litres d'eau au mètre carré en 10 minutes, un record! Samedi dernier, seuls 16,7 litres d'eau sont tombés en 10 minutes.» Des événements orageux violents qui, avec le réchauffement climatique, risquent d'être de plus en plus courants.

Et le spécialiste d'ajouter que si les images ont été si impressionnantes, c'est que le déluge a eu lieu en milieu urbain, par définition très bétonné. «Si un épisode de la même ampleur touche une zone rurale comme le Jura par exemple, l'eau s'infiltrera immédiatement dans le sol, et les dégâts seront moindres», ajoute-t-il. Sans compter qu'en ville, les gens sont aussi plus nombreux à pouvoir dégainer leur smartphone pour diffuser rapidement des photos et des vidéos sur les réseaux sociaux.


L'an dernier, l'orage du siècle d'abattait sur Lausanne (18 juin 2018)

Créé: 17.06.2019, 13h06

Articles en relation

Les pompiers commencent à sortir la tête de l'eau à Genève

Intempéries Après l'orage dévastateur de samedi après-midi, les sapeurs ont assuré quelque 800 interventions en 24 heures. Plus...

Certains téléphones ont reçu l'alerte orage trop tard

Genève Les avertissements en mode push sont parfois parvenus aux abonnés après la tempête. Plus...

Il y a un an, «l'orage du siècle» s'abattait sur Lausanne

Souvenir Le 11 juin 2018, de très fortes précipitations provoquaient des torrents d'eau dans la capitale vaudoise. Causant de gros dégâts. Plus...

Ils pataugent encore, un peu plus de sept mois après «l’orage du siècle»

Lausanne Alors que le H&M inondé le 11 juin rouvre ses portes le 14 février, d’autres sinistrés disent leurs difficultés à sortir la tête de l’eau. Plus...

Le H&M sinistré rouvrira pour la Saint-Valentin

Lausanne Le magasin a été inondé à la suite du violent orage du 11 juin dernier. Il est fermé depuis. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.