Jean Christophe Schwaab en lice pour la Municipalité de Bourg-en-Lavaux

Communales 2016Huit candidats sont annoncés pour briguer un des sept postes de municipaux. Un nouveau parti fait le plein de membres.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’arrivée de la proportionnelle ne douche pas l’engagement politique à Bourg-en-Lavaux. Les citoyens auront un large choix le 28 février, tant pour élire leurs conseillers communaux que pour choisir leurs municipaux. A l’heure qu’il est, trois listes représentent au total quelque 95 candidats au Conseil communal. Et ce sont huit – voire neuf – candidats qui brigueront les sièges de municipaux. Parmi eux, le conseiller national socialiste Jean Christophe Schwaab, à la tête d’une petite section locale qui tentera, avec ce candidat fort, de percer dans ce fief PLR.

Car les cinq anciens municipaux qui briguent une nouvelle législature sont tous cotisants PLR. Nicole Gross (Epesses), Jean-Paul Demierre (Riex), Max Graf (syndic, Cully), Jean-Pierre Haenni (Villette) et Georges Hauert (Grandvaux) représentent les cinq villages fusionnés en 2011 pour constituer Bourg-en-Lavaux. Ils ont aussi dans leurs bagages l’expérience d’avoir essuyé les plâtres de la nouvelle commune. Parmi eux, trois candidats (Graf, Haenni, Demierre) annoncent déjà être intéressés par la syndicature.

Berne et Bourg-en-Lavaux

La liste PS et Indépendant-e-s de gauche, issue de la section Bourg-en-Lavaux, Chexbres, Puidoux, Rivaz, Saint-Saphorin du Parti socialiste, présente Jean Christophe Schwaab à l’Exécutif. Le conseiller communal sortant tente le mandat municipal après mûre réflexion et après quinze ans d’expérience politique communale, cantonale et nationale.

«C’est une candidature d’équilibre, pour que toutes les sensibilités soient représentées», assure-t-il. Le conseiller national socialiste, habitant de Riex et enfant du village, ne quittera pas l’hémicycle bernois: «La Municipalité se réunit le lundi matin, un jour où on ne siège jamais à Berne, je lâcherai d’autres choses.»

Troisième liste

Outre la droite et la gauche, un nouveau parti débarque dans la commune: BEL Action. Réunissant tous ceux qui ne se reconnaissent pas dans les deux listes en présence, le parti présente deux candidats à la Municipalité. «Peut-être même trois, ajoute la présidente, Valérie Hill. Nous déciderons cela lors de notre assemblée générale, le 5 janvier.»

Pour l’instant, les candidats déclarés sont Raymond Bech et Didier Grobet. Raymond Bech, qui exerce en tant que conseiller fiscal dans une étude d’avocats, est l’actuel président de la Commission des finances du Conseil communal. Avant la fusion, il présidait le Conseil communal de Riex, où il s’est installé il y a trente ans.

Inconnu de la scène politique communale, Didier Grobet habite Grandvaux. Il y travaille comme indépendant dans le marketing et la recherche de fonds, notamment pour l’ISREC (Institut suisse de recherche sur le cancer).

Foule au Conseil communal

Concernant le Conseil communal, l’état des listes est prometteur. Près de 100 candidats se battront pour 60 sièges. La liste PLR et Indépendant-e-s de centre droit (ouverte également aux candidats UDC ou du centre), issue de la section PLR. Les Libéraux-Radicaux Bourg-en-Lavaux comporte déjà 34 noms. Moins bien représentés dans la région, le PS et Indépendant-e-s de gauche proposent une liste «à peu près paritaire» de 13 noms pour l’instant.

La liste la plus fournie est celle du nouveau BEL Action, avec 46 candidats pour l’instant, «et cela risque encore d’augmenter», se réjouit Valérie Hill. La liste accueille toute la palette gauche-droite «mais pas les extrêmes», et notamment les candidats Verts, qui n’ont pour l’heure pas de section dans la commune.

«Si on avait été peu nombreux, notre liste n’aurait pas eu de sens, explique la présidente, qui travaille comme conseillère en développement durable à Aran. Car ce que nous voulons, c’est défendre des projets pour eux-mêmes et selon des critères de bon sens plutôt que des valeurs partisanes.»

Créé: 22.12.2015, 09h36

Articles en relation

Feu vert pour un centre sporif à Bourg-en-Lavaux

Les élus ont approuvé un crédit d’ouvrage de 2,8 millions francs. Plus...

Un collège construit sur cinq bouteilles de Lavaux

Puidoux Le nouveau Collège du centre de Lavaux ouvrira ses portes en 2017, quelques mois après sa nouvelle salle polyvalente. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 16 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...