Une journée pour fêter l’ouverture d’une route attendue depuis 23 ans

Vufflens-la-VilleDeux décennies ont été nécessaires pour réaliser la route de desserte RC177, qui va changer la vie des villages

La nouvelle route RC 177 relie la zone industrielle d'Aclens - Vufflens-la-Ville, située au bord de la Venoge, à la sortie d'autoroute de Cossonay.

La nouvelle route RC 177 relie la zone industrielle d'Aclens - Vufflens-la-Ville, située au bord de la Venoge, à la sortie d'autoroute de Cossonay. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La vie de centaines d’automobilistes et de chauffeurs de poids lourds circulant entre la région d’Écublens-Bussigny et celle de Penthalaz-Cossonay va changer le 4 octobre prochain. Le Canton ouvrira officiellement ce jour-là le dernier tronçon de la RC 177, route de desserte de la zone industrielle d’Aclens - Vufflens-la-Ville. Un ruban de bitume long de 5,5 km, dont cette dernière commune avait demandé l’étude il y a… 23 ans. Pour marquer le coup, une grande fête publique aura lieu ce samedi (voir encadré).

«Comment a-t-on pu, à l’époque, imaginer le développement d’un pôle rail-route sans véritable route de desserte?» se demande encore Ingrid Rossel, syndique de Vufflens-la-Ville. De fait, ce village de 1300 habitants a vu la circulation dans ses rues augmenter parallèlement à l’installation de nouvelles entreprises dans cette plaine bordant la Venoge. Les interdictions de circulation des camions à travers le village n’étant que «modérément respectées», la commune a fini par prendre un projet en otage. Elle a bloqué la délivrance du permis de construire du nouveau – et récemment inauguré – centre logistique de la société Camion Transport jusqu’à l’obtention de garanties de construction de la route. C’est donc peu dire que son ouverture sera un soulagement pour les autorités de Vufflens-la-Ville. «Nous attendons une diminution de 30 à 40% du trafic à travers le village, ce qui nous ramènerait aux chiffres d’il y a une quinzaine d’années», calcule la syndique.

Un changement de vie

Le village de Penthaz bénéficie déjà, lui, et depuis décembre dernier, de l’ouverture à la circulation du tronçon nord de la RC 177. «Ça a changé la vie au village, apprécie le syndic, Philippe Besson. Pour nous, cette route fonctionne comme une véritable route de contournement.» L’élu estime que la mise à jour progressive des GPS fera encore un peu diminuer le trafic, mais la Municipalité planche aussi sur des solutions pour encore amplifier les effets positifs: «Des discussions sont en cours par rapport à la classification de la route traversant le village, puisqu’elle n’est désormais plus la route cantonale officielle. Et nous étudions la mise en place de quelques mesures de modération du trafic complémentaires.» Le plus étonnant dans ce projet d’infrastructure que le Canton a voulu exemplaire, est que même la nature ne s’en sort pas trop mal.

«Notre critique fondamentale est toujours valable: cette route sera un aspirateur à voitures dans un périmètre que nous cherchons à protéger, rappelle le président de l’Association Venoge Vivante, Serge Ansermet. Mais nous serions mauvais perdants de critiquer le projet aujourd’hui. Tous les responsables ont toujours travaillé avec nous dans un esprit constructif et d’ouverture. Et comme nous l’avions demandé, la quasi-totalité de la quarantaine de mesures compensatoires en faveur de la nature aura été réalisée à l’instant de la mise en service de la route.»

«Au final, la construction de la RC 177 a donc abouti à la protection d’orchidées et la création de biotopes, résumait la présidente du Conseil d’État Nuria Gorrite lors de la récente inauguration des nouveaux locaux de Camion Transport. Ce projet nous aura enseigné que, désormais, la politique en général et les grands projets d’infrastructures en particulier ne peuvent plus se faire en silos séparés, thème par thème.»

Encore du travail

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, la mise en service de la route ne signifiera pas la fin du travail pour l’équipe ayant mené le projet. «Il y a encore quelques travaux de finitions. De plus, la route sera fermée durant deux mois l’été prochain pour la pose des deux dernières couches d’enrobé bitumineux», explique le chef de projet, Samuel Debossens. S’ajoutent notamment la fin de la réalisation et le suivi des mesures environnementales ou le bouclement des comptes qui prendra, lui aussi, encore de nombreux mois. (24 heures)

Créé: 04.09.2018, 18h03

Journée de fête sur la route samedi

Portes ouvertes

Les 2,2 km du tronçon central de la RC 177, entre la gare CFF de Vufflens-la-Ville et la route reliant Mex à Penthaz, pourront être librement parcourus à pied, à vélo ou en rollers ce samedi, de 10 h à 17 h. Plusieurs animations seront proposées pendant cette journée portes ouvertes: postes thématiques sur les grandes étapes du chantier, expositions, visites, jeux, concerts, marché de produits du terroir et petite restauration.

À noter que des portes ouvertes seront organisées simultanément au nouveau centre logistique de Camion Transport, dans la zone industrielle, et que l’Association de développement région du Gros-de-Vaud profitera de cette journée pour célébrer son 30e anniversaire.

Plus d’informations sur www.vd.ch/rc177 S.MR

Articles en relation

Une inauguration qui célèbre dix ans de patience

Anniversaire La société Camion Transport a inauguré son centre logistique de Vufflens-la-Ville, ballotté entre le tram et la RC177. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 26 septembre 2018.
(Image: Bénédicte?) Plus...