L'autre lac de Sauvabelin dans la cave de l'Auberge

LausanneL’eau envahit les sous-sols du bâtiment depuis les travaux de renaturalisation du lac. «Rien à voir», assure la Ville.

Les sous-sols du bâtiment baignent dans plusieurs centimètres d'eau en permanence

Les sous-sols du bâtiment baignent dans plusieurs centimètres d'eau en permanence Image: Jean-Paul Guinnard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«L’électricité a été coupée.» L’employé communal qui nous ouvre l’Auberge de Sauvabelin ne nous rassure qu’à moitié. Il ajoute que l’eau a aussi été coupée. On ne dirait pas… Bottes aux pieds, lampes de smartphones allumées, nous progressons à la cave comme des spéléologues très amateurs. Il y a plusieurs centimètres d’eau. Par temps «normal», les sous-sols du bâtiment peuvent goger sous 30 centimètres. Et c’est dans l’ancienne chambre froide que tous les records de profondeurs sont battus: il y en a plus de 1 mètre, alors qu’à l’extérieur la canicule fait rage. «Il s’est passé quelque chose là-dessous», soupire notre guide. Oui, mais quoi? C’est là que les versions divergent.

Tout le monde s’entend sur un fait: cette inondation permanente est apparue après les travaux de renaturalisation du lac de Sauvabelin. Un ancien gérant le confirme. «Il n’y a jamais eu une seule goutte d’eau au sous-sol durant la période où je gérais les lieux, à savoir de 2002 à 2014», certifie Nicola Cannilla. Il se souvient d’une vieille histoire d’infiltration d’eau avant sa venue, mais il assure que les travaux nécessaires avaient été réalisés.

«On m’avait prévenu que cela pouvait revenir, mais cela ne s’est jamais produit. Même par grosse neige.» L’actuel gérant de la buvette de la Tuilière, du self du World Trade Center et du Débarcadère, à Saint-Sulpice pointe lui aussi du doigt les travaux commencés sur le lac à la fin de mars 2016. Le goudron a été enlevé entre la terrasse et le lac, rendant le terrain bien plus perméable qu’avant. «On nous cache quelque chose, c’est certain.»

Même méfiance de la part de François Mercanton, président du Mouvement pour la défense de Lausanne (MDL), dépositaire d’une pétition pour que la Ville ne détruise pas l’auberge, comme prévu, en août prochain. Elle a rassemblé 3042 signatures. «Cette inondation sert les autorités dans leur décision de raser l’auberge plutôt que de la rénover. Si le problème vient des travaux effectués sur le lac, pourquoi ne pas se retourner contre ceux qui les ont réalisés? Il existe des garanties pour cela, non?»

«Aucun lien avec le lac»

Alors? Que s’est-il réellement passé «là-dessous»? Natacha Litzis­torf, municipale du Logement, de l’Environnement et de l’Architecture, assure que l’étanchéité du lac fonctionne correctement. «Une bâche a été posée sur le fond et elle est bien étanche. Le niveau du lac n’a pas baissé depuis.» Il est en revanche monté de 15 centimètres. La membre de l’Exécutif ne nie toutefois pas l’inondation. «Elle est bien réelle, mais elle n’a aucun lien avec les travaux de renaturalisation du lac. Il n’y a pas de fuites ou d’inondations dans la pinte située juste à côté. C’est un indice de plus qui nous donne à penser qu’elle est liée à la structure de l’auberge. La maison n’est pas bien isolée, et cela ne s’arrange pas.» Les évacuations ont été obstruées à la cave pour atténuer l’inondation, mais rien n’y a fait.

La mise à l’enquête de la démolition de l’Auberge de Sauvabelin et sa réaffectation en zone de loisirs a suscité six oppositions. Dont celle du MDL. Natacha Litzistorf a invité les opposants à une réunion sur place pour leur montrer, photos originales du chalet à l’appui, qu’il n’y a plus aucun patrimoine bâti à protéger sur ce site. La rencontre est agendée à la mi-août, mois durant lequel devraient pourtant commencer les travaux.

Créé: 22.07.2019, 16h54

Articles en relation

3042 signatures pour l'Auberge de Sauvabelin

Lausanne Promis à la démolition, le bâtiment a vu les défenseurs du patrimoine voler à son secours. Plus...

Sauver Sauvabelin, pas son auberge

Éditorial Plus...

Une pétition pour sauver l'Auberge de Sauvabelin

Lausanne Le Mouvement pour la Défense de Lausanne récolte des signatures contre la destruction du chalet. Plus...

L’Auberge sera rasée, qu’on voie le lac

Sauvabelin La bâtisse lausannoise, en état avancé de décrépitude, sera démolie. Elle laissera sa place à une aire de loisirs. Plus...

Les oies de Sauvabelin barbotent à la SPA

Lausanne Les oies de la gouille lausannoise ont fini à Sainte-Catherine, au milieu des chiens, des perruches et des hérissons. Retrouvailles Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.