Lapins, pigeons et cobayes sont choyés au Comptoir

LausanneLes cages individuelles ont été retirées et le public ne peut plus toucher les animaux.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Avec ses bébés lapins aux longues oreilles, ses cailleteaux (le poussin de la caille) de quelques grammes et ses cobayes couinant, le secteur des petits animaux du Comptoir Suisse fait fondre petits et grands. Mais entre la recherche de proximité et de contact du public et le bien-être des animaux, organiser l’exposition consiste à résoudre la quadrature du cercle.

«J’ai encore eu récemment une dame qui a posé sa petite-fille dans l’enclos des oies et on doit parfois intervenir parce que des parents laissent leurs enfants taper contre les cages, soupire Lionel Oulevay, le responsable du secteur. Heureusement, avec les 95% des visiteurs ça se passe très bien. Il y en a même qui sont venus chez moi après le Comptoir pour voir mes animaux.»

«Plus personne ne veut voir un lapin seul dans une cage de 50 par 50 cm»

Pour limiter les effets de ces quelques comportements problématiques, mais aussi s’adapter à l’évolution de la vision de l’animal, différentes mesures ont déjà été prises par le passé. Mais cette édition marque un pas supplémentaire: «Suite à l’entrée en vigueur d’une nouvelle ordonnance, nous n’avons plus le droit de sortir les animaux pour que les gens puissent les caresser. Et nous avons spontanément renoncé à présenter des lapins individuels (ndlr: seuls dans leur clapier)», explique ce passionné qui prend deux semaines de vacances pour s’occuper de l’exposition de l’Association Petits animaux Vaud.

Les lapins, justement, sont désormais présentés en famille, dans des clapiers de présentation spécifiques: à l’avant une grande vitre permet aux visiteurs de les voir de très près, les bords hauts empêchent de les caresser et un espace fermé à l’arrière leur permet de se cacher s’ils en ont envie. Si Lionel Oulevay regrette de ne plus lire l’émerveillement dans les yeux des enfants caressant un animal, il ne remet pas en cause l’évolution générale: «Il faut vivre avec son temps. Plus personne ne veut voir un lapin seul dans une cage de 50 par 50 cm.» (24 heures)

Créé: 19.09.2018, 20h59

Articles en relation

Les fans du Comptoir Suisse se mobilisent

Lausanne Face à la possible disparition de la foire annoncée à mots couverts, la fronde s’est organisée en un temps record pour sauver la 100e édition. Plus...

Sushis et saucisses aux choux au Comptoir Suisse

Lausanne Un stand célébrant le Japon sera le point fort du 99e Comptoir Suisse qui ouvre ses portes ce vendredi et pour dix jours Plus...

L’Espace «au féminin» du Comptoir passe mal

Grand Conseil Sexiste, la foire nationale? Une députée a déposé une interpellation ce mardi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.