Passer au contenu principal

La LAT révisée, une menace pour le stade lausannois?

Des opposants à la loi fédérale sur l’aménagement du territoire craignent un blocage, notamment du pôle sportif prévu au nord de la capitale

Olivier Feller a tiré la première salve dans nos colonnes, le 21 janvier dernier. Dans sa réflexion, le conseiller national PLR relevait que les dispositions transitoires contenues dans la révision de la loi sur l’aménagement du territoire (LAT) sur laquelle le peuple doit se prononcer le 3 mars prochain «introduisent de fait un moratoire pouvant durer cinq ans sur la surface totale de zones constructibles de chaque canton.»

Les dispositions en question, précisait encore Olivier Feller, prévoient que les Cantons adaptent leurs plans directeurs aux nouvelles règles fédérales dans les cinq ans à compter de l’entrée en vigueur de la révision. Du coup, comme le souligne l’article 38a de la révision de la LAT, «jusqu’à l’approbation de cette adaptation par le Conseil fédéral, la surface totale des zones à bâtir légalisées ne doit pas augmenter dans le canton concerné», à moins que les nouvelles zones à bâtir ne soient compensées par des déclassements de surfaces équivalentes, ailleurs dans le canton.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.