Passer au contenu principal

A Lausanne, le bâti fait la part belle au bois

Les trois bâtiments «En Cojonnex», près de Chalet-à-Gobet, sont un exemple d’utilisation du bois dans la construction. Il y en a d’autres.

Le bâtiments côté route de Berne est un peu plus bas pour laisser le soleil du matin rayonner sur les deux autres immeubles. Cela laisse apparaître la cime des arbres et fait le lien avec la forêt. Des arbres d'essence indigène sont plantés dans la cour.
Le bâtiments côté route de Berne est un peu plus bas pour laisser le soleil du matin rayonner sur les deux autres immeubles. Cela laisse apparaître la cime des arbres et fait le lien avec la forêt. Des arbres d'essence indigène sont plantés dans la cour.
Florian Cella
Les façades sont en sapin brûlé et brossé, donnant un aspect vivant au bâti. Les cloisons isolantes sont aussi en bois, insufflé de cellulose.
Les façades sont en sapin brûlé et brossé, donnant un aspect vivant au bâti. Les cloisons isolantes sont aussi en bois, insufflé de cellulose.
Florian Cella
L'atrium est baigné par la lumière d'un vaste puits.
L'atrium est baigné par la lumière d'un vaste puits.
Florian Cella
1 / 10

La forêt du Jorat s’est parée de nouveaux éléments boisés cet automne. Commandés par la Ville au bureau lausannois MPH, les trois bâtiments qui abritent 102 logements à côté de l’Ecole hôtelière de Lausanne (EHL) déploient leurs façades en sapin. Le matériau naturel se décline aussi dans ses murs et ses appartements.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.