Lausanne débloque l’argent pour son stade

Infrastructure Le Conseil communal a accepté le crédit de 76,6 millions pour la réalisation du stade de foot de la Tuilière, près de la Blécherette.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les conseillers communaux de Lausanne ont voté par 65 voix, contre 8 non et 8 abstentions, un crédit d’investissement de 76,6 millions, mardi soir. Ce montant doit financer la construction d’une enceinte de 12'000 places assises répondant aux normes de l’Association de suisse de football (ASF) et de l’Union européenne des associations de football (UEFA). Ce stade «à l’anglaise» sera érigé sur les hauts de la ville, à proximité du futur Centre sportif de la Tuilière. La nouvelle infrastructure doit prendre le relais de la Pontaise qui n'est plus adaptée aux exigences du football moderne. Cette construction s’inscrit de la cadre du vaste projet urbanistique Métamorphose.

En plénum, certains élus ont néanmoins émis quelques doutes. D’abord, le chauffage de la pelouse synthétique interpelle les écologistes. En effet, afin d’être homologuée pour des compétitions internationales, la surface de jeu doit pouvoir être dégelée. «Une aberration écologique», selon les Verts. Un compromis a finalement été trouvé. Cette installation de chauffage ne sera utilisée que pour les matchs internationaux. Les Verts et le PLR sont tombés d’accord pour qualifier ce compromis «d’intelligent, mais pas parfait».

«Nous avons fait le meilleur stade, au moindre coût»

Le stade de la Tuilière n’accueillera pas une piste d’athlétisme, comme c’est le cas à la Pontaise. Le conseiller communal PDC Axel Marion, tout comme les élus libéraux-conservateurs, a regretté «que la Ville de Lausanne ne se dote pas d’un stade mixte, mais d’une infrastructure uniquement dévolue au foot». Le choix d’une surface de jeu synthétique devrait, tout de même, faciliter la tenue de concerts, ou autres spectacles, dans la future enceinte. La gauche radicale, elle, a dénoncé un stade «24 carats» qui sera «soumis aux exigences liées au fric et au sport paillettes». Un jugement que ne partage évidemment pas le municipal des sports Oscar Tosato: «Nous avons fait le meilleur stade, au moindre coût».

Le début des travaux est espéré pour l’été prochain. Si tout se déroule correctement, les joueurs du Lausanne-Sport devraient pouvoir y faire leurs premières passes en 2019. (24 heures)

Créé: 07.03.2017, 22h34

Articles en relation

Lausanne lance son stade de la Tuilière à 76,6 millions

Infrastructures Le LS doit jouer son premier match dans le nouveau stade en 2019. La Municipalité lui a confié la mission de le gérer et de le faire vivre. Plus...

Débat sur le futur stade de Lausanne et ses commerces

Projet Des études sont encore nécessaires pour le futur stade de foot de la Tuilière. Déjà, les élus s'affrontent sur ses enseignes. Plus...

Le futur stade de foot est raboté d’un étage

Lausanne Le Service des sports lausannois ne prendra plus ses quartiers dans la Tuilière, pour des raisons d’économies financières. Plus...

Le terrain du stade de la Tuilière mis à l'enquête publique

Lausanne L’affectation du sol sur lequel sera construit le nouveau stade de foot passe à l’examen. Un pas de plus dans la progression de Métamorphose à Lausanne. Plus...

Feu vert au centre sportif de la Tuilière

Lausanne Un crédit de 57,4 millions a été voté par les élus lausannois pour lancer le chantier. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...