Lausanne dit stop aux déchets du «take-away»

ÉcologiePrès de 140 restaurateurs ont adopté la vaisselle réutilisable pour les plats à emporter. Ils sont répertoriés sur un site.

La gamme de récipients durables proposés dans les établissements participant à l'opération RestoBox, Emporter futé. Consigne: 10 francs.

La gamme de récipients durables proposés dans les établissements participant à l'opération RestoBox, Emporter futé. Consigne: 10 francs. Image: KEYSTONE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lausanne poursuit sa lutte contre l’usage de la vaisselle en plastique à usage unique dans la restauration à emporter. Les autorités lancent un site répertoriant 138 restaurateurs proposant des récipients réutilisables pour les plats à emporter. Des établissements classiques mais aussi des restaurants d’entreprises, des cantines scolaires... Le réseau serait le plus dense du genre en Suisse.

En pratique, le client qui décide d’emporter son repas dans ce récipient mauve (déjà en circulation à Lausanne depuis quelques années) paie 10 francs de consigne. Il peut rendre l’objet, sale ou propre, dans n’importe quelle adresse répertoriée sur la carte du site lausanne-restobox.ch. Autre possibilité: venir avec son propre contenant.

«Dieu sait l’urgence de la durabilité dans le domaine de la restauration à emporter»

Natacha Litzistorf Municipale lausannoise (Les Verts)

Le but de la manœuvre est, on s’en doute, de préserver le climat et de réduire les déchets et «ce fléau du littering» lié aux emballages jetables, indique la municipale Natacha Litzistorf. «Un projet simple et pragmatique, se félicite la Verte. Dieu sait l’urgence de la durabilité dans le domaine de la restauration à emporter.»

Pour cette initiative baptisée RestoBox, Emporter futé, les autorités se sont associées à GastroLausanne. L’entreprise ReCIRCLE fournit la fameuse vaisselle, garantie lavable en machine, étanche, compatible avec le micro-ondes et sans particules nocives pour la santé, comme les perturbateurs endocriniens.

L’adhésion annuelle du restaurateur au réseau professionnel ReCIRCLE coûte 150 francs; les autorités versent à chacun d’entre eux 100 francs pour encourager le mouvement. En tout, la Ville a investi 30 000 francs dans ce projet.

Grands absents: les fast-foods

«J’espère que tous les restaurateurs se rendront compte de leur responsabilité concernant la suppression de la vaisselle jetable, commente Susan Sax, présidente de GastroLausanne. Mon restaurant a fait partie des deux premiers à implanter ce concept ici il y a cinq ans. La consigne était assez mal perçue à l’époque. Les mentalités évoluent. Aujourd’hui, près de la moitié de nos membres répondent présent.»

Grands absents de la liste des participants: les fast-foods. La Ville rappelle qu’elle a d’abord ciblé la restauration privée et collective, que le projet est évolutif et que l’adhésion se fait sur une base volontaire. Susan Sax ajoute que la forme des récipients n’est pas encore adaptée à tous les plats, notamment aux sushis et aux pizzas. Et la livraison à domicile? «Le restaurateur peut proposer de garder cette dynamique. Le problème, c’est que de plus en plus d’entreprises de livraison ne sont pas restaurateurs. Leur rôle se limite au transport.»

Cent récipients assortis d’un set de couverts durables sont offerts aux Lausannois, à retirer au bureau d’Info Cité, place de la Palud. Premier arrivé, premier servi.

Créé: 26.02.2020, 17h03

Articles en relation

Le CHUV bannit les assiettes en plastique

Écologie De la vaisselle réutilisable a été mise en circulation dans les restaurants du personnel. Plus...

En bambou, inox ou comestibles, les pailles abordent leur révolution

Tendance À l’heure où l’on bannit le plastique à usage unique, les bars et restaurants s’adaptent. Des start-up romandes proposent des solutions. Plus...

De la vaisselle pour emporter sans polluer à Vevey

Ecolo La société reCIRCLE démarche avec ses récipients réutilisables. Quatre commerces ont déjà adhéré en ville. Plus...

En finir avec les lunchs sous plastique jetable?

Environnement Le repas à emporter est un symbole fort de la société du «tout-jetable». Des alternatives existent. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.