Lausanne songe à faciliter la vie de celles qui allaitent

MaternitéÀ une voix près, les élus lausannois renvoient à leur Municipalité le postulat de la Verte Alice Genoud sur l’allaitement urbain.

(image d'illustration)

(image d'illustration) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Faut-il faciliter la vie des jeunes mamans qui doivent ou souhaitent allaiter leur enfant dans l’espace public? Alice Genoud (Les Verts) pense que oui. «La proposition est donc simple: proposer à divers partenaires (cafés, musées, etc.) de dédier un espace pour l’allaitement et d’en informer la clientèle au moyen d’un autocollant à l’entrée ou par information sur Internet», explique la postulante.

L’élue puise sa réflexion dans un souvenir du parlement de Belfast, où elle avait vu une députée tranquillement installée dans un coin, son enfant au sein. Elle rappelle aussi que la Ville de Lausanne s’est engagée à «encourager l’allaitement de ses employées». Avec quels résultats? demande-t-elle. À Lausanne, selon le site mamamap.ch, une grosse vingtaine de lieux – principalement des pharmacies – s’affichent comme «espace d’allaitement», ajoute encore la postulante. Pourrait-on mieux les promouvoir? Et allonger la liste?

Une commission d’élus a étudié la thématique et jugé (sept oui, un non, une abstention) qu’elle était intéressante. Le débat de mardi soir en plénum a offert un résultat moins limpide. Ce n’est que par une petite voix que les élus ont finalement soutenu la démarche, largement refusée à droite. Les dix abstentions, presque toutes chez les socialistes, auraient peut-être pu permettre un résultat plus tranché. Mais l’allié rose avait pour consigne d’accepter ou de s’abstenir.

Lors du débat, une crainte partagée à gauche comme à droite a été évoquée: celle de voir les femmes qui allaitent être parquées dans des zones d’allaitement. Et ainsi être stigmatisées. Françoise Piron (PLR), mère de trois enfants: «Au début des années 90, quand on allaitait dans l’espace public, on se sentait un peu gênée et il était difficile de trouver des endroits au calme. Je constate maintenant de plus en plus de femmes dans les bistrots qui le font naturellement et que cela pose de moins en moins problème. Désigner des lieux spécifiques, je crains que ça ne provoque un retour en arrière. Il serait dommage de faire une marginalisation de cet acte qui est le plus naturel du monde.» Pour Thanh-My Tran-Nhu (PS), favorable à la réflexion, «il faudra éviter de créer un confinement».

Pas un sujet?

La PLR Florence Bettschart-Narbel est allée plus loin. Pour elle, «il n’y a pas réellement de problème d’allaitement au sein de Lausanne». Sara Gnoni (Les Verts) n’est pas d’accord: «Ce n’est pas un non-sujet: certaines femmes sont à l’aise pour le faire en public et elles continueront. Mais parce qu’il y a des personnes qui ne sont pas à l’aise pour sortir leur sein n’importe où, pour elles, il faut des lieux aménagés. Et ils seront très utiles.» Elle a aussi souligné que le fait de tirer son lait pouvait s’avérer tout aussi gênant et compliqué. Un des rares hommes à s’être exprimé, Pierre Oberson (PLC), s’est dit opposé. Il a estimé que «la façon africaine accrochée au téton n’est pas une coutume européenne».

Claude Calame (Ensemble à Gauche) ne voit lui «aucune raison d’installer des niches réservées» pour cette pratique qui est «un fait physiologique, naturel, alimentaire, sanitaire, affectif et symbolique autant pour la mère que pour le nouveau-né, sinon pour le père». Il a encouragé les autorités à s’attaquer plutôt aux éventuelles réactions négatives à l’encontre d’une femme qui donne le sein, «dans le cadre de la lutte contre le harcèlement de rue».

Alice Genoud a précisé, en conclusion du débat, qu’elle avait peut-être manqué de clarté. Pour elle, hors de question de «cacher, de faire des niches» pour les femmes qui allaitent. «Nous voulons plutôt «publiciser» et faciliter» la vie des mères et de leur bébé. Les autorités lausannoises doivent désormais plancher sur la question.

Créé: 24.04.2018, 21h26

Articles en relation

Allaitement au travail - Le chemin de croix des mamans

Santé Découvrez le témoignage illustré d'une jeune mère et les solutions adoptées par d'autres. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.