Lausanne a ficelé sa stratégie pour relancer Beaulieu

PatrimoineLa création d’une SA qui remplacera la moribonde Fondation propriétaire du site n’a plus qu’à être votée par le Conseil communal.

L'aile sud du Palais de Beaulieu a été vendue au Tribunal arbitral du sport jeudi, pour un montant confidentiel.

L'aile sud du Palais de Beaulieu a été vendue au Tribunal arbitral du sport jeudi, pour un montant confidentiel. Image: Chantal Dervey-A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après des années de galère débouchant fin 2017 par un scandale financier et l’ouverture d’une enquête pénale, l’horizon s’éclaircit de jour en jour pour le site de Beaulieu, en deuil du Comptoir Suisse. Jeudi, le Tribunal arbitral du sport (TAS) a signé l’acte de vente qui lui permet d’acquérir l’aile Sud du palais, pour un montant confidentiel. Cet argent frais allégera les dettes de la Fondation propriétaire, laquelle sera dissoute.

La Municipalité de Lausanne a publié vendredi les détails du projet «ambitieux» qu’elle soumettra bientôt au vote du Conseil. Principal changement, déjà dévoilé fin août: la création d’une SA en mains communales, qui reprendra tous les actifs de la Fondation, son personnel – une vingtaine d’équivalents temps-plein – et ses missions.

L’État de Vaud, lui, se retire de l’histoire sur la pointe des pieds. Il renonce à percevoir le remboursement d’un prêt de 15 millions de francs consenti en 2009 et accorde un cautionnement de 28 millions de francs pour les travaux liés à l’emménagement de la Haute École de la santé La Source, qui s’est achevé en septembre. Seule pilote à bord, Lausanne injectera 36 millions de francs de capital et cautionnera à hauteur de 25 millions de francs les emprunts de la SA. Et pas question que celle-ci voie ses finances plombées par un trop-plein de charges. Ce qui relève des amortissements et des intérêts passifs sera ainsi assumé par la Ville elle-même.

La nouvelle société absorbera aussi celle qui exploite le Théâtre de Beaulieu. Elle ne sera pas administrée par un aréopage de politiciens, promet Grégoire Junod. «Nous allons réduire leur présence à un seul membre – sans doute moi-même, comme syndic – mais je n’aurai pas la présidence. Il y aura aussi des représentants de l’administration ou du secteur privé, mais tous seront nommés par l’actionnaire, donc la Ville.»

Le choix d’une SA offre un meilleur contrôle des autorités communales, par rapport à la fondation, souligne l’édile. «Le lien est plus fort entre le conseil d’administration et la Commune, du fait que celle-ci reste propriétaire du capital-actions.» Lequel sera ouvert aux autres collectivités publiques du canton, dans une part qui sera de toute manière symbolique.

La stratégie «ambitieuse» qui relancera Beaulieu est déjà éventée depuis quelque temps. Elle a fait l’objet d’un processus de concertation avec des experts, partenaires et usagers du site. Conclusion: il s’agit entre autres de donner au complexe une orientation axée sur le sport, la santé et la formation, avec, en tête de gondole, le TAS et la Haute École La Source. La destruction planifiée des Halles Nord et du front Jomini permettra de reconstruire des bâtiments pour y accueillir non pas des logements, mais des activités économiques. «Le potentiel constructif est de l’ordre de 40'000 m2 de surfaces de plancher», relève à ce titre le préavis.

Les congrès, salons professionnels et galas trouveront leur place dans le Palais et les Halles Sud. Les activités culturelles resteront bien présentes avec le Théâtre de Beaulieu, dont le projet de rénovation en profondeur est aujourd’hui devisé à 35 millions de francs, chantier qui débutera en juin. Sans oublier le Béjart Ballet, propriétaire de son bâtiment qu’il rénovera cette année aussi.

La Municipalité avait évoqué la possibilité d’augmenter la taxe régionale de séjour, ne serait-ce qu’à Lausanne, pour que les milieux hôteliers participent à l’effort. L’idée demeure. «Ça ne se fera pas avant 2021, dans des proportions qui restent à définir, commente Grégoire Junod. Mais cela devra passer par un vote spécifique du Conseil communal.»

Les élus auront d’abord à se prononcer sur l’avenir de Beaulieu en approuvant la création de la SA et de son capital de 36 millions.

Créé: 18.01.2019, 18h44

Articles en relation

Un an après la crise, le site de Beaulieu est prêt pour sa mutation

Lausanne Le grand ménage de la fondation touche à sa fin. La future SA sera entérinée début 2019 et les travaux du théâtre seront lancés au printemps. Plus...

Le Comptoir Suisse est mort, vive le salon du terroir?

Beaulieu Il n’y aura pas de 100e édition de la foire emblématique, devenue désuète. Mais les volontés existent de réinventer un événement qui rassemble les Vaudois des villes et des campagnes. Plus...

Taxe de séjour augmentée: Gastro Lausanne dit non

Tourisme La faîtière compte neuf hôtels dans ses membres. Elle craint de voir les clients fuir la ville si, comme annoncé, la taxe double pour renflouer Beaulieu. Plus...

Le modèle d’affaires de Beaulieu «est mort»

Lausanne La crise qui sévit depuis décembre a achevé la fondation. Une SA lausannoise focalisée sur le sport et la santé sera fondée, pour 36 millions. Le volet pénal n’est, lui, pas clos. Plus...

En crise, Beaulieu avance dans sa restructuration

Lausanne Un nouveau directeur est engagé, amorçant une réelle internalisation des tâches. Les chantiers vont de l’avant. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.