Lausanne gagne deux batailles immobilières

PatrimoineLe Tribunal fédéral donne raison à la Ville aux Fontenailles et au Chasseron.

Grégoire Junod, syndic de Lausanne

Grégoire Junod, syndic de Lausanne Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le syndic de Lausanne, Grégoire Junod, enchaîne les succès dans sa lutte pour la protection du patrimoine bâti. Le Tribunal fédéral (TF) a en effet récemment confirmé des décisions du Tribunal cantonal (TC) qui donnaient raison à Lausanne en matière de refus de permis de construire.

Deux projets immobiliers distincts sont concernés. Le premier à avoir fait l’objet d’une décision du TF concerne une future construction au chemin du Chasseron, où 17 appartements étaient envisagés après démolition d’une villa. Le TC avait qualifié le projet d’«exemple de densification trop brutale».

La seconde décision concerne la construction d’un immeuble de 19 logements Sous-Gare, rue des Fontenailles. Là, il était prévu de raser deux bâtisses.

Dans les deux cas, les autorités lausannoises ont fait barrage en refusant de délivrer le permis de construire. Elles ont fait valoir des considérations esthétiques et d’intégration au reste du secteur.

«À chaque fois, nous nous appuyons beaucoup sur l’ISOS», explique Grégoire Junod. Soit l’Inventaire fédéral des sites construits d’importance nationale à protéger en Suisse. Le socialiste souligne aussi que la loi sur l’aménagement du territoire est claire en matière de protection et qu’elle confère une «belle marge d’appréciation aux autorités locales». Grégoire Junod a-t-il horreur du neuf? S’il admet «souvent préférer les anciens bâtiments, la question n’est pas vraiment là». Il tente en effet d’injecter dans la ville qu’il dirige de la modération dans les projets immobiliers qui entendent se déployer au cœur des quartiers. «Les gens qui arrivent vers nous avec l’idée d’exploiter au maximum des droits à bâtir, et que cela se fasse au détriment de la qualité urbaine… c’est non. Lausanne n’est pas un casino.»

Le syndic entend poursuivre sur cette voie aussi souvent qu’il le faudra. Et la nouvelle mouture du plan général d’affectation – sorte de règlement des constructions de la ville – contiendra, c’est une nouveauté, une «vraie analyse par quartier, voire par rue».

Un exemple? L’avenue de France. «Bien sûr, il n’y a pas que de beaux bâtiments, concède Grégoire Junod. Mais en tant qu’ensemble, cette rue a de vraies qualités que nous voulons préserver.»

Créé: 03.07.2019, 18h41

Articles en relation

A Lausanne, c’est au tribunal qu’on conserve le patrimoine

Urbanisme En 1 an, la Municipalité a refusé plus de permis de construire que durant les cinq années précédentes. Elle est soutenue par les juges fédéraux. Plus...

Les grands enjeux lausannois attirent une foule dense à Montbenon

Territoire Quelque 300 personnes ont répondu à l’invitation de la Municipalité pour sa présentation du plan directeur communal. Les axes du futur y sont décrits. Plus...

Nouvelle victoire pour la préservation de vieux immeubles

Lausanne Le Tribunal cantonal a donné raison à la Municipalité dans sa volonté de préserver les immeubles des Fontenailles près d’Ouchy. Plus...

Des outils pour protéger patrimoine et promoteurs

Lausanne Le PLR Matthieu Carrel veut que Lausanne se dote de moyens qui stoppent les projets incompatibles le plus tôt possible dans le processus. La Municipalité étudiera la question. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...