Lausanne gazouille sur les réseaux sociaux

Cyber-communeLe service de communication expérimente un nouveau moyen d’entrer en contact avec les citoyens.

Image: Keystone/photomontage

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le réseau social Twitter compte un adhérant de plus. Le service de communication de la Ville de Lausanne a annoncé hier que l’actualité de la ville pouvait désormais être suivie grâce à @communelausanne sur le service d’échange de messages limités à 140 caractères. La présence de la ville sur d’autres services tels que Facebook n’est pas exclue par la suite. Pas de stratégie préétablie, mais une façon de «sonder le terrain», selon Denis Decosterd, chef du service de développement et de communication de la Ville.

Dans un premier temps, il s’attend à être suivi par les médias et par les gens impliqués dans la vie de la ville, telles que les personnalités politiques. «Mais la demande d’information est bien supérieure à ce que l’on s’imagine parmi le grand public», estime Denis Decosterd. Il en veut pour preuve le succès de l’application iPhone lancée l’an passé par la ville. Bien que diffusant des informations parfois assez pointues, celle-ci a été téléchargée plus de 20 000 fois.

Sur le fil de la ville, alimenté en fait depuis quelques mois déjà, des décisions municipales, des annonces d’événements et des campagnes d’informations de la Ville.

Une recherche sur Twitter permet de se rendre compte que l’Etat de Vaud diffuse ses actualités sur Twitter (@actualitesVD) Si Vevey est également actif sur Twitter depuis peu (@Vevey), la ville dispose de sa page sur Facebook depuis près de quatre ans.

«A l’origine, elle avait été créée par un jeune Veveysan qui n’avait aucun lien avec les autorités communales. Je l’ai contacté et lui ai proposé de cogérer cette page», explique Pierre Smets, délégué à la communication de la Ville. Depuis, cette page réuni une communauté très active de plus de 4 200 personnes. «Parfois la politique s’y invite un peu, mais cette page sert surtout à annoncer des événements qui ont lieu en ville», poursuit Pierre Smets. La plupart sont Veveysans ou l'ont été. «L’expérience avec Facebook est très positive, mais il n’est pas possible d’être présent sur tous les réseaux sociaux. Cela deviendrait un travail à plein-temps.»

Créé: 29.03.2012, 17h39

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.