Lausanne: 2 millions dans les poubelles publiques

DéchetsLa Ville change l’entier de ses écopoints et crée des lieux de tri sur les places.

Dans toute la ville, de nouveaux conteneurs seront installés, comme à la Sallaz. Le but: rendre ces infrastructures moins disgracieuses. 77 écopoints sont concernés.

Dans toute la ville, de nouveaux conteneurs seront installés, comme à la Sallaz. Le but: rendre ces infrastructures moins disgracieuses. 77 écopoints sont concernés. Image: Odile Meylan

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Changer tous les écopoints de Lausanne, n’est-ce pas un peu un luxe? Florence Germond, municipale de la «propreté urbaine», n’aime pas la question. «Non vraiment pas. Lausanne est très en retard. Sur le reste de l’Europe mais aussi le reste de la Suisse.» L’aspect disgracieux des groupes de trois gros conteneurs à alu/fer, huiles et textiles n’est plus toléré nulle part, dit-elle.

«Le beau attire le beau»

Et c’est bien au nom de ça que le changement va s’opérer sur l’ensemble des 77 écopoints de la ville: la beauté, «la qualité de l’espace public». L’élue donne des exemples: du côté de la Mercerie ou près de la Brasserie du Château. «Ces installations sont devenues complètement inadaptées.» Elle rappelle qu’en matière d’aménagement de l’espace public les autorités font souvent un pari: «le beau attire le beau». Mardi soir, le Conseil communal a donc débloqué 2 millions de francs pour faire de l’ordre dans ses déchets. La dépense sera amortie par le fonds alimenté par la taxe au sac. Pour rappel, ces infrastructures complètent le dispositif de gestion des déchets par ailleurs composé du ramassage porte à porte, des déchetteries mobiles mensuelles ou encore des cinq déchetteries, destinées à tous les types de déchets.

Parmi les futurs écopoints, 33 seront visibles entièrement en surface. Notamment en périphérie du centre-ville, ou encore dans des lieux susceptibles d’évoluer. Les contenants seront en inox, de couleur uniforme. Des prototypes sont actuellement visibles à la Sallaz. Dans les quartiers «où il y a davantage de passage», dit l’élue, soit dans l’hypercentre principalement, et pour des raisons esthétiques mais aussi d’emprise au sol, les nouvelles installations seront réduites à leur minimum en surface et enterrées pour le reste. Un système d’«ascenseur» activé mécaniquement à l’aide d’un tournevis électrique les fera remonter pour les vider. L’ensemble de ces nouveaux conteneurs contiendra en son sein les anciennes bennes, adaptées aux camions poubelles de la Ville.

Ces nouvelles installations détecteront automatiquement le taux de remplissage et pourraient, à terme, permettre d’optimiser les tournées de ramassage. À noter que quinze écopoints seront tout bonnement supprimés.

Du tri sur les places

Les 2 millions servent aussi à développer un nouveau service, cette fois-ci davantage destiné au public de passage sur les places lausannoises. Ceux qui visitent ou encore ceux qui font halte pour y passer une pause. Pour les déchets que ces personnes génèrent, des «centres de tri» seront aménagés sur six places. On sait que ce sera à la Navigation, mais aussi à la Riponne et à Pépinet. Les trois autres lieux sont encore à déterminer. «Le problème dans ce type d’espaces, c’est vraiment la nourriture à l’emporter», relève Florence Germond. Souvent uniquement équipé de poubelles sans aucune forme de tri, l’espace public «de passage» ou de loisir est le réceptacle d’un nombre conséquent de déchets qui ne sont pas valorisés.

Lausanne a donc mené une série de tests avec des «totems temporaires» de tri, destinés au PET, au verre et à l’aluminium. De l’avis de la municipale de la propreté urbaine, l’essai est concluant. «Lorsque les gens ont un espace de tri à disposition dans un lieu où ils se sont arrêtés, ils jouent le jeu.» À l’inverse des rues et trottoirs où la discipline individuelle est bien moins grande. Les poubelles requins qui jalonnent la ville sont donc maintenues.

Créé: 09.04.2019, 19h02

Articles en relation

Un relookage en vue pour les écopoints de Lausanne

Tri des ordures La Ville veut repenser ses postes fixes de collecte de déchets. Des designers se sont penché au-dessus des containers. Plus...

4,5 tonnes de détritus jetés dans la rue chaque jour

Lausanne Une exposition choc veut sensibiliser les passants aux déchets sauvages, place de l’Europe jusqu’à samedi. Plus...

Elles parlaient? Désormais les poubelles prennent vie!

Lausanne La nouvelle campagne de sensibilisation à la propreté met en scène des poubelles télécommandées à distance, et toujours dotées de la parole. Plus...

Les premiers effets «réjouissants» de la taxe poubelle à Lausanne

Déchêts Lausanne a publié hier son bilan après trois mois de mise en œuvre de la taxe au sac. Les déchetteries et le compost ont la cote. Plus...

Cinq écopoints s'installent à Bourg-en-Lavaux

Déchets Cinq points de collectes seront opérationnels en janvier. Deux autres suivront au printemps. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.