Lausanne n’organisera pas les «JO» d’architecture

CandidatureCopenhague a été choisie, dimanche à Séoul, pour accueillir un grand événement réunissant les architectes du monde entier. Lausanne finit 2e.

La candidature lémanique mettait en avant ses constructions emblématiques comme le ArtLab de l'EPFL dessiné par l'architecte japonais Kengo Kuma.

La candidature lémanique mettait en avant ses constructions emblématiques comme le ArtLab de l'EPFL dessiné par l'architecte japonais Kengo Kuma. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le verdict est tombé dimanche matin à Séoul où une délégation composée de professionnels, de politiques et de la marraine du projet Micheline Calmy-Rey était venue soutenir la candidature lausannoise. Le Congrès de l’Union Internationale des Architectes de 2023 échappe à Lausanne à la faveur de Copenhague.

Forte de sa candidature déclinée sur le thème «Architecture et eau», Lausanne a terminé deuxième avec 98 voix contre 149 pour Copenhague. Une belle reconnaissance, a réagi malgré la déception l’architecte et directrice du bureau SDOL, Ariane Widmer, depuis la capitale coréenne. «Nous avons passé tous les tours avec un dossier et un engagement magnifique.» Lausanne a éliminé Madrid (Espagne), Antalya (Turquie), Bakou (Azerbaïdjan) et Kuala Lumpur (Malaisie).

Cet événement, organisé chaque trois ans, rassemble des milliers d’architectes du monde entier et œuvre au rayonnement d’une région. La candidature suisse devait inclure plusieurs villes lacustres comme Vevey, Genève ou Evian pour accueillir les expositions et les workshops. Remarqué et félicité, le projet lémanique pourrait toutefois trouver un second souffle. «Ce dossier a le potentiel de rebondir, estime Ariane Widmer. Nous allons voir maintenant ce que nous pouvons en faire.» (24 heures)

Créé: 10.09.2017, 16h50

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Soumise au vote populaire le 4 mars prochain, l'initiative «No Billag» vise à supprimer la redevance radio et télévision. Si tel devait être le cas, la RTS fermerait boutique, selon son directeur, publié le 22 novembre 2017
Plus...