Passer au contenu principal

Lausanne a un problème de tarifs, pas de salles

Pour le syndic, le départ du loto des Dragons de Beaulieu ne justifie pas la création ou mise à disposition de nouvelles salles dans la capitale.

Le fameux Loto des Dragons quittera Beaulieu pour Renens, apprenait-on la semaine dernière. Mathieu Blanc, conseiller communal PLR et ancien président de l’union des sociétés lausannoises (USL), se questionne. «A quand une grande salle pour les sociétés locales?» Certes, rappelle l’élu, la ville n’a pas de pouvoir sur les tarifs pratiqués par Beaulieu. Et c’est bien eux qui ont causé le départ du Loto. «Il nous importe de conserver des lotos à Lausanne et il n’y en aura que quatre en 2016!»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.