Lausanne a un problème de tarifs, pas de salles

LotoPour le syndic, le départ du loto des Dragons de Beaulieu ne justifie pas la création ou mise à disposition de nouvelles salles dans la capitale.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le fameux Loto des Dragons quittera Beaulieu pour Renens, apprenait-on la semaine dernière. Mathieu Blanc, conseiller communal PLR et ancien président de l’union des sociétés lausannoises (USL), se questionne. «A quand une grande salle pour les sociétés locales?» Certes, rappelle l’élu, la ville n’a pas de pouvoir sur les tarifs pratiqués par Beaulieu. Et c’est bien eux qui ont causé le départ du Loto. «Il nous importe de conserver des lotos à Lausanne et il n’y en aura que quatre en 2016!»

La question, adressée mardi soir au Conseil communal, a fait réagir le syndic, Daniel Brélaz. Pour lui, l’affaire n’est pas du tout une question de disponibilité des salles en ville mais bien de tarifs pratiqués.

«Ces prochaines années, le nombre de salles à Lausanne va plutôt augmenter.» Réaffectation de certaines salles de Beaulieu, nouveaux espaces dans le cadre du Pôle muséal, aquatis… il est vrai que les infrastructures planifiées vont venir renflouer l’offre. «Le seul problème, c’est les tarifs et les subventions, observe le syndic. Jusqu’où faut-il aller dans ce domaine? Veut-on subventionner les lotos pour les faire rester? C’est un autre débat.» Tout comme l’idée de faire «une sorte de grande maison avec des salles. Mais pour ça, il faudrait pouvoir la justifier avec plus de quatre lotos par an», conclut Daniel Brélaz. (24 heures)

Créé: 20.01.2016, 16h49

Articles en relation

Le Loto des Dragons ne fera plus un carton à Beaulieu

Lausanne La manifestation organisée depuis des décennies par les Manuel et le monde équestre s’en va à Renens car la location a triplé. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...