Lausanne la sauvageonne pousse en douce

EnvironnementLes soirées Sauvageons en ville! font découvrir aux participants une «autre nature» en ville

L'association Incroyables comestibles (ici en action à Yverdon en 2017), supervisera l'installation d'un bac à plantes comestibles en pleine rue à Lausanne, le 2 mai. L'une des soirées gratuites au programme de «Sauvageons en ville!».

L'association Incroyables comestibles (ici en action à Yverdon en 2017), supervisera l'installation d'un bac à plantes comestibles en pleine rue à Lausanne, le 2 mai. L'une des soirées gratuites au programme de «Sauvageons en ville!». Image: JEAN-PAUL GUINNARD - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dénicher la nature dans des lieux surprenants et explorer des pistes pour rendre Lausanne plus sauvage. C’est la promesse des soirées gratuites «Sauvageons en ville!» Une série d’animations, ouvertes à tous, qui s’étendent d’avril à octobre.

«L’occasion de découvrir une autre nature en ville», annoncent les organisateurs, à savoir L’éprouvette (le laboratoire public de l’Université de Lausanne), la Commune et les Musée et jardins botaniques cantonaux. Le 18 avril, lors de la première rencontre animée par une botaniste, un petit groupe de «sauvageons» s’est baladé de Casernes à la Riponne en marquant les plantes du bitume à la craie (violettes, cornouillers, géraniums, herbes à Robert…) pour attirer l’œil des passants.

Les onze soirées encore au programme seront dédiées aux abeilles des villes, à l’art de fleurir les pieds des arbres urbains, à l’entretien des tombes pour préserver la biodiversité ou à la bataille contre les plantes envahissantes qui colonisent nos rues. Les habitants pourront même participer à l’aménagement des espaces verts autour de leur immeuble. Prochain rendez-vous le 2 mai, sur le thème des légumes et fruits urbains. Fabienne Arnaud, responsable du mouvement Les incroyables comestibles, apprendra aux participants à semer, à planter, à cultiver dans la rue ou les jardins publics. Elle supervisera l’installation d’un bac sur le trottoir du côté de Montchoisi et la dépose de plantons. L’occasion de collecter «ses trucs et astuces pour le maintenir vert, des idées sur les lieux à investir et comment interagir avec la ville pour mettre en place de nouveaux bacs», expliquent les organisateurs.

«Plantez, arrosez, et partagez!», le 2 mai à 18 h en face du Café des Avenues (avenue de Jurigoz 20), Lausanne. Gratuit. Informations: www.sauvageons-en-ville.ch (24 heures)

Créé: 30.04.2018, 08h09

Articles en relation

A Lausanne, il y aura des légumes aux balcons

Alimentaire La politique d’agriculture urbaine de la Ville veut faire le lien entre citadins et fermiers. Objectif: le produire local. Plus...

La pollution ne fait pas trembler les jardiniers

Point fort Ce qui pousse sur nos balcons et dans nos potagers urbains est-il sans danger pour la santé? Oui, disent les autorités, mais quelques précautions s’imposent malgré tout. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 24 septembre 2018.
(Image: Bénédicte?) Plus...