Lausanne teste cinq postes de travail sous Linux

InformatiqueLa Ville s'intéresse au système d'exploitation libre pour les ordinateurs de ses collaborateurs.

Le logo de Linux.

Le logo de Linux. Image: DR linux.org

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La ville de Lausanne lance un projet pilote pour tester le système d'exploitation Linux sur les postes de travail de ses collaborateurs. Cinq machines ont été commandées chez why! open computing SA à Prilly, une société spécialisée dans l'informatique durable fondée par l'ancien conseiller d'Etat François Marthaler. «Le projet pilote permettra de voir si et comment toutes les applications du service informatique de l'administration communale pourront être accessibles depuis un poste Linux», explique-t-il.

Les logiciels libres sont de plus en plus présents dans les grandes entreprises et les administrations publiques. Sur les postes de travail des collaborateurs, Windows est majoritairement utilisé. Pourtant, l'open source permettrait de réaliser des économies substantielles - développés en communauté, les logiciels sont gratuits - et présente l'avantage d'être compatible avec les systèmes informatiques de standard international.

La ville de Munich a effectué cette migration des postes de travail vers des logiciels open source en automne 2012. La gendarmerie française a fait de même avec ses 70'000 postes.

Solution libres et durables
Le passage d'un système à l'autre est rendu difficile par les nombreux logiciels conçus spécifiquement pour des clients Windows. C'est pourquoi la Ville entend se libérer de ces contraintes et se tourner vers «des solutions libres et durables».

La tâche n'est pas aisée - la ville de Münich a mis 10 ans pour y parvenir, relève la Ville-, mais le service d'organisation et d'informatique estime que le moment est venu de lancer cette migration.

Why! open computing SA sera chargée de fournir le support technique utile pour ce projet pilote.

Créé: 15.11.2013, 15h24

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.