Ce que Lausanne veut faire pour ses seniors

VieillissementLa politique communale en faveur des aînés liste 31 mesures.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: FLORIAN CELLA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Environ 15% de la population lausannoise est âgée de 65 ans et plus. Ce chiffre devrait grimper à 18% en 2040. Assumant son statut de membre du Réseau mondial des villes amies des aînés de l’OMS, Lausanne passe la vitesse supérieure pour répondre aux besoins croissants d’habitants vivants toujours plus vieux. Le municipal Oscar Tosato a dévoilé jeudi la politique communale de la vieillesse, dont la mise en œuvre sera pilotée par un futur délégué aux seniors.

Le préavis qui sera voté prochainement par le Conseil communal liste 31 mesures pour ancrer la place des personnes âgées dans la cité. La Ville s’engage par exemple à garantir un accès facile aux lieux publics et à organiser des «balades diagnostics» dans les quartiers pour identifier les couacs et les besoins. Les premières promenades auront lieu lors de la Semaine de la mobilité (du 16 au 22 septembre).

Il est aussi question de logement. «Nous voulons étudier le concept d’échange d’appartements, indique Oscar Tosato. Des personnes qui arrivent à un certain âge occupent seules un 4,5 pièces qui leur coûte moins cher qu’un studio. Par ailleurs, des familles ont des difficultés à trouver des 4,5 pièces… L’idée est de demander à des gens vivant seuls dans de grands appartements quelles sont les conditions qui les satisferaient pour accepter d’emménager dans un logement plus petit. Certaines voudraient aller dans une structure collective, par exemple, ou dans un lieu avec des prestations médicalisées. Il faut les encourager et proposer des réponses individualisées.»

Rayon urbanisme, il s’agit de ne pas oublier les personnes âgées dans les réflexions de planification urbaine. «Lausanne se métamorphose, rappelle Oscar Tosato. Il est essentiel que les architectes, ingénieurs et coopératives du nouveau quartier des Plaines-du-Loup, par exemple, réfléchissent à intégrer les seniors à tous les niveaux (mobilité, accès aux commerces de proximité, etc.) afin qu’ils puissent vivre ici le plus longtemps possible.»

Autre engagement: promouvoir le bénévolat «mais aussi le défrayer et le reconnaître à sa juste valeur».

Évaluation tous les cinq ans

Toutes ces mesures feront l’objet d’une évaluation tous les 5 ans. Ce sont les services concernés qui en assumeront les frais. «C’est la force de ce préavis, relève Oscar Tosato. Il pourra se réaliser dans le cadre des différents budgets.» Le financement du poste de délégué seniors à 50% est déjà prévu dans le programme de législature, ainsi que 50 000 francs pour les actions liées à cette fonction.

Le préavis est le fruit d’une démarche participative menée avec les associations d’aînés et des spécialistes du vieillissement. Oscar Tosato espère une entrée en vigueur début 2019. Les différentes actions entreprises par la Ville depuis 2014 seront poursuivies, notamment les cours de préparation à la retraite pour les étrangers, la construction de logements protégés (428 à ce jour) et la multiplication des bancs. (24 heures)

Créé: 31.08.2018, 09h32

Articles en relation

Des soignants à domicile crient à la déshumanisation

Soins à domicile Quatre employées de CMS lausannoises font part de leurs inquiétudes. Elles déplorent la valse des clients et dénoncent leurs conditions de travail. Plus...

Le laboratoire vaudois du «bien vieillir» est sur les rails

Vieillissement Unique en Suisse romande, le Senior Lab développe des idées innovantes pour favoriser l’autonomie des aînés Plus...

Lausanne soigne son offre de bancs publics

Mobilité Déjà considérée comme exemplaire, la Ville mène une nouvelle étude pour parfaire son réseau. Objectif: 30 bancs par an. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...