«Lausanne est une ville touristique. Il faut impliquer davantage les locaux»

InterviewLa branche vit un moment charnière, explique Tanja Dubas de Lausanne Tourisme

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Tanja Dubas, directrice des ventes et du marketing de l’Office du tourisme lausannois, consacre un mémoire à l’évolution de la branche. Interview express.

Parlez-nous du tourisme à Lausanne, en plein essor…
La branche évolue énormément. Il y a des choses à développer et de nouveaux outils numériques pour nous aider à faire évoluer le tourisme. Nous vivons un tournant, un moment charnière où l’on ose se poser une série de questions et envisager tous les cas de figure. Je pense aux guichets d’informations, par exemple. Faut-il garder des collaborateurs ou proposer uniquement des écrans?

Allez-vous opter pour des guichets virtuels?
Ce n’est pas la direction que nous allons prendre. Au contraire, il faudrait probablement développer davantage le travail des collaborateurs, les encourager à dévoiler leurs coups de cœur, les petites adresses qu’ils apprécient. Rien n’est plus fort que le contact humain; aucun écran ne pourra le remplacer. Le numérique doit être utilisé au bon moment pour être plus performant dans l’approche de vente de la destination.

Que faut-il encore améliorer?
Créer des points d’informations en ville – digitaux ou non – dans des secteurs comme la Palud et le Flon. Développer, pourquoi pas, des synergies avec Plateforme 10. Autre point important: l’Office du tourisme ne communique pas assez avec les Lausannois. Il faut les impliquer davantage.

Pourquoi la sensibilisation des locaux est-elle cruciale?
Le tourisme est en plein essor. Si l’on a un bon échange avec les locaux, tout devient plus facile. Nous sommes très loin des tags «Tourist go home» de Barcelone et nous ne visons pas un tourisme de masse comme Lucerne, mais il faut veiller à ce que les Lausannois continuent de se sentir dans «leur» ville. Même si un car bloque la circulation ou que leur restaurant préféré est plus bruyant que d’habitude. J’aimerais qu’ils se disent: «Tiens, ces touristes passent un bon moment, ils viennent découvrir ma ville et je suis content qu’ils soient là.» (24 heures)

Créé: 08.08.2018, 08h03

Articles en relation

Canicule ou pas, les Alpes suisses ont retrouvé le cœur des vacanciers

Tourisme Les Suisses, bien sûr, mais également les Chinois, les Américains ou les Indiens aiment les sentiers alpestres. Plus...

«Retour vers le futur» pour le tourisme lausannois

Marketing Lausanne Tourisme dévoile son nouveau logo, inspiré de celui de 1983. Plus...

«The Lausanner» veut appâter les touristes

Publication Lausanne Tourisme lance un magazine dans l'air du temps. Plus...

L’observatoire du tourisme veut mettre les visiteurs à nu

Tourisme L’office cantonal se dote d’un réseau d’infos destiné aux pros. Et bombarde les touristes de questions. Afin de mieux les saisir Plus...

Lausanne bat son record historique de nuitées remontant à l’Expo 64

Tourisme En 2017, la ville a enregistré 1,2 million de nuitées. Les Thaïs venus en masse sur les traces de leur roi disparu participent à la progression du tourisme de loisirs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 20 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...