Les Lausannois appelés à adopter une start-up

InnovationLe MassChallenge, un accélérateur de sociétés innovantes basé à Renens a lancé son édition 2017 avec un spectacle de voltige, mardi à Lausanne.

La troupe des Flying Frenchies a assuré le show mardi soir, place de l'Europe à Lausanne, pour le lancement du MassChallenge 2017.

La troupe des Flying Frenchies a assuré le show mardi soir, place de l'Europe à Lausanne, pour le lancement du MassChallenge 2017. Image: MassChallenge

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Comment attirer l’attention sur l’innovation qui bouillonne dans la région? Le MassChallenge, un accélérateur de start-up basé à Renens, a frappé fort mardi soir à Lausanne pour se rapprocher de monsieur et madame tout-le-monde. Vers 17 heures, la place de l’Europe a été le théâtre d’une action pour le moins insolite, puisqu’un jazz band a donné un concert surprise, suspendu sous la passerelle du Flon. Ce show aérien était assuré par la troupe de monte-en-l’air des Flying Frenchies, connue pour ses performances acrobatiques sur des câbles tendus. L’événement avait pour but de lancer la deuxième édition du MassChallenge, un programme qui chaque été, sélectionne 70 start-up afin de les accompagner dans le démarrage de leur projet.

«L’innovation, tout le monde en parle. Mais encore faut-il la convertir en projets concrets. C’est précisément le rôle des entrepreneurs», a expliqué Benoît Dubuis, fondateur du MassChallenge, au sujet de cette opération séduction. «Les gens doivent comprendre que c’est ce qui façonne profondément leur avenir. Les Google et les Facebook de demain ne sont pas encore nées.» Le programme espère attirer plusieurs centaines de candidatures de start-up aussi bien suisses qu’étrangères. Comme l’an passé, les jeunes pousses sélectionnées pourront profiter, pendant quatre mois, des locaux du MassChallenge, à Renens, et des conseils de coaches actifs dans divers secteurs économiques.

Nouveauté cette année, l’accélérateur lance un appel à tous ceux qui voudraient soutenir l’innovation de manière concrète, en «adoptant une start-up». Si la question de l'espace de travail est réglée, il espère trouver 30 à 40 personnes prêtes à héberger ces jeunes entrepreneurs chez eux pendant la durée du programme, soit de juin à octobre. «Il faut que l’innovation se confronte encore plus à la réalité. Nous voulons que nos participants puissent mettre à l’épreuve leurs idées au contact d’un maximum de personnes», estime Benoît Dubuis. Pour l’instant, le syndic de Renens est le premier à s’être proposé pour accueillir un protégé du MassChallenge.

Créé: 08.02.2017, 11h39

Articles en relation

70 start-up sont prêtes à accélérer à Renens

Innovation Un programme de soutien aux jeunes entreprises a inauguré ses locaux vendredi. Renaissance du tissu industriel local. Plus...

A Renens, les start-up apprennent à battre des ailes

Business Elles sont septante et ont quatre mois pour prouver qu’elles ont de l’avenir, entourées de coaches et de gros sponsors. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.